Masen et EDF bouclent le financement du parc éolien Nassim Koudia Al Baida

MASEN ET EDF BOUCLENT LE FINANCEMENT DU PARC ÉOLIEN NASSIM KOUDIA AL BAIDA

Le Roi Mohammed VI a donné une impulsion majeure au développement énergétique du Royaume, capitalisant sur son fort potentiel renouvelable notamment à travers le plan éolien national, dont l’appellation consacrée est désormais « Nassim ».




Masen et son partenaire EDF Renouvelables ont annoncé le bouclage financier du repowering du Parc Eolien Nassim Koudia Al Baida, au Maroc.

Ce repowering permettra de doubler la capacité de production à 100 MW au lieu des 50 MW initialement installés en 2000 par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE).

Le projet est financé par le recours à des emprunts commerciaux auprès de banques tant nationales qu’internationales, nommément: AttijariWafa bank, Banque Centrale Populaire, Bank of Africa, Banque Européenne de Reconstruction et de Développement (BERD) et Société Générale France.

Le bouclage financier de Nassim Koudia Al Baida annonce le lancement immédiat des travaux de construction du parc éolien et notamment de la fabrication des pales, assurée par Siemens-Gamesa dans son usine tangéroise.

Dès sa mise en exploitation, prévue au 2ème trimestre 2024, la production électrique annuelle de Nassim Koudia Al Baida permettra de répondre aux besoins de consommation d’environ 420.000 habitants et permettra d’éviter l’émission de l’équivalent de 308.000 tonnes de CO2 par an.




Le projet contribuera à promouvoir les partenariats public-privé dans le secteur de l’électricité au Maroc et augmentera la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique conformément au programme de transition du pays vers l’énergie verte.

Le Projet, qui devrait continuer de réduire la dépendance du Maroc vis-à-vis des importations de coûteux hydrocarbures, entraînera une réduction considérable des émissions de CO2 de plus de 175 000 tonnes par an.

Il porte également sur le développement d’un site de production d’électricité éolienne de 100 MW et la construction de deux lignes électriques à haute tension d’une longueur ml17238f-0 de 10 km.

Il se déroule essentiellement sur des terrains déjà occupés par un parc éolien existant de 50 MW qui sera démantelé.

Les deux lignes électriques à haute tension suivront un couloir de ligne électrique existant.




Le Projet relève de la catégorie A, car il est situé sur une voie migratoire majeure (le Détroit de Gibraltar) et présente des risques de collision et d’électrocution pour les oiseaux.

Ce risque est accentué par la proximité de parcs éoliens existants.

Le plan éolien Nassim, tout comme le plan solaire Noor, vient rassembler autour d’une même appellation l’ensemble des projets éoliens portés par Masen, contribuant à l’objectif du Royaume du Maroc d’atteindre au moins 52% de capacités renouvelables dans son mix électrique d’ici 2030.

À fin 2021, 4109 MW sont en exploitation dans l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique et l’énergie solaire.

Le Groupe Masen place au cœur de sa stratégie la valorisation des ressources renouvelables, pour créer une force inépuisable de développement économique, social et environnemental pour le Royaume du Maroc et au-delà.