Drame de Nador: des recommandations de l’ONU au Maroc et à l’Espagne

DRAME DE NADOR : LES RECOMMANDATIONS DE L’ONU AU MAROC ET À L’ESPAGNE

L’Organisation des nations unies tient également à ce que le drame de Nador ne se répète plus jamais. C’est dans ce cadre que le Mécanisme international indépendant pour la justice et l’égalité raciale des Nations unies envisage d’émettre des recommandations à l’intention du Maroc et de l’Espagne.




En essayant de forcer le passage au niveau de la clôture de Melilla, 23 subsahariens et des policiers marocains sont morts en juin dernier.

Le drame a produit diverses réactions à travers le monde.

Certains experts ont même proposé au Maroc, l’adaptation « Nous souhaitons donner des recommandations concrètes aux deux gouvernements pour mettre fin à ce cycle de rencontres mortelles entre Africains et forces de sécurité », a déclaré le juge Mokgoro, président sud-africain du mécanisme, dans un communiqué.

Les experts des Nations unies appellent le Maroc et l’Espagne à rendre compte de l’avancement des enquêtes lancées sur les décès enregistrés lorsque les migrants ont tenté de sauter la barrière séparant le Maroc de l’Espagne.




Le groupe de travail demande des informations sur la réglementation espagnole et la réglementation marocaine relatives à l’usage de la force dans de tels cas, et ont souligné qu’elles « devraient être guidées par les principes de légalité, de précaution, de nécessité, de proportionnalité, de responsabilité et de non-discrimination ».

Au lendemain du drame, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) ont rappelé la nécessité de « privilégier en toutes circonstances la sécurité des migrants et des réfugiés » lors de tels événements.