Maroc: transformer le brouillard en eau potable

MAROC: TRANSFORMER LE BROUILLARD EN EAU POTABLE

Au Maroc, une femme a développé une idée pour le moins brillante pour éviter des pénuries d’eau dans une région du royaume touchée par des sécheresses à répétition.




Transformer l’eau du brouillard en eau potable.

C’est la brillante idée trouvée par Jamila Bargach et son associé Dr Aissa Derhem pour faire face à la pénurie d’eau provoquée par les sécheresses.

En 2010, ils ont créé la fondation Dar Si Hmad, pour venir en aide aux communautés de la région sud-ouest du Maroc.

Cette région a souffert de nombreuses sécheresses qui ont profondément affecté les communautés locales. À cette difficulté s’ajoute le manque d’installations de fourniture d’eau potable.

Pour pallier ces difficultés, la fondation Dar Si Hmad a installé un système de captage de brouillard qui collecte l’eau du brouillard et la distribue dans la région d’Aït Baamrane, rapporte Haaretz.

De larges filets sont plantés dans la roche pour attraper les eaux du brouillard et les transformer en eau potable.




Selon les explications de Jamila Bargach, la technique derrière la collecte de l’eau du brouillard est simple : « Si vous pensez à un filet de volley-ball que le matin vous trouvez mouillé à cause de l’humidité recueillie, c’est le même principe ».

En tout, 16 villages de la région d’Aït Baamrane sont les bénéficiaires de ce projet.

La fondation Dar Si Hmad entend toucher d’autres villages.

« Nous sommes en train d’étendre les projets et j’espère que nous connecterons au moins huit autres villages, sinon 12, en fonction du financement dont nous disposons », a jouté Jamila Bargach.