Des punaises de lit lors d’une traversée Marseille/Tanger-Med

DES PUNAISES DE LIT LORS D’UNE TRAVERSÉE MARSEILLE/TANGER-MED

Une traversée Marseille/Tanger-Med s’est soldée par des piqûres de punaises de lit sur le Girolata. La Méridionale présente ses excuses aux victimes.




« Certains de nos passagers ont récemment été victimes de punaises de lit sur le Girolata, nous le déplorons et nous leur présentons nos excuses », peut-on lire dans un message posté sur la page Facebook de la compagnie. Cette dernière explique que la présence de cet insecte n’est en aucun cas la traduction d’une absence de propreté et d’hygiène avec lesquelles elle ne transige pas. « Depuis quelques jours, lors des escales du Girolata, des actions radicales sont entreprises par 2 sociétés spécialisées dans le traitement par biocides et fumigation.




Les espaces passagers du navire ont été sont traités au moyen d’insecticides puissants tels que PERMAX 250 (biocide) & DOBOL (fumigène) », assure La Méridionale. Ces espaces sont : la salle de prière (épandage du biocide sur le sol et les tapis), salon Bar et Bar Lido (démontage des assises et épandage du biocide), le salon fauteuils (démontage des plinthes et des assises, fumigation par les aérations) et la salle de jeux (biocide sur le sol et les plafonds). Ces actions n’ont toutefois pas empêché les punaises de lit d’investir le Girolata. «




Cet insecte est généralement colporté dans les bagages lors des voyages et constitue un fléau pour l’industrie du tourisme. Bien que des traitements préventifs et curatifs soient régulièrement appliqués, l’éradication totale de ces insectes reste très complexe », fait savoir la compagnie. Elle assure par ailleurs que « les actions de prévention à chaque escale à Marseille sont maintenues avant un nouveau traitement de choc programmé dans quelques jours. » « Extrêmement soucieux de l’hygiène et du confort, nous restons vigilants sur ce sujet, car nous avons à cœur de vous recevoir dans les meilleures conditions à bord de nos navires », conclut La Méridionale.