Jamel Leulmi: l’homme qui tuait pour les assurances-vie de ses compagnes

JAMEL LEULMI : L’HOMME QUI TUAIT POUR LES ASSURANCES-VIE DE SES COMPAGNES

Le Franco-marocain Jamel Leulmi avait écopé en appel de 30 ans de réclusion criminelle pour assassinat, tentative d’assassinat et escroquerie. Il était accusé d’avoir tué ses compagnes pour les assurances-vie. Retour sur l’histoire de l’homme surnommé « Le Veuf noir », « Le Barbe Bleue de l’Essonne » ou encore « Le séducteur en série ».




Kathlyn Vasseur et Julie Derouette, deux ex-épouses, Karine, maîtresse et Céline, compagne de toujours. Toutes ces femmes ont eu une histoire avec Jamel Leulmi, décrit comme un « séducteur, beau parleur, cupide et manipulateur ». L’ex-professeur en génie civil dans un lycée technique reconverti en chef d’entreprise avait fait signer aux trois premières plusieurs contrats d’assurance-vie pour lesquels il aurait touché plus de dix millions d’euros. Après trois mois de mariage, il a tué sa première femme Kathlyn Vasseur. Cette conseillère à Pôle Emploi de 26 ans est décédée en janvier 2007 dans un accident de la route. L’accident a eu lieu en France. Un chauffard aurait projeté Kathlyn dans le fossé.




Deuxième victime sur la liste des victimes, Julie Derouette est percutée à plusieurs reprises par l’arrière alors qu’elle quittait le Maroc pour l’Algérie avec le Franco-marocain dans deux différentes voitures. Peu de temps avant l’incident, elle avait perdu de vue son mari dès le deuxième rond-point. « Victime d’une sortie de route, elle est ensuite passée à tabac par plusieurs agresseurs, qui la laissent pour morte dans le désert », fait savoir Le Dauphiné Libéré. Julie a pu survivre, mais a pu recouvrer la santé après une intense rééducation. Le manque d’empathie de sa compagne – il ne lui a presque pas rendu visite tout au long de sa convalescence – l’a poussé à « avoir des soupçons ». Des soupçons confirmés par le vol des contrats lors du cambriolage de son domicile, où « aucun objet de valeur n’a été dérobé ».




Elle ne tardera pas à déposer plainte à la gendarmerie. Les enquêteurs mènent des investigations qui se sont avérées fructueuses. Jamel Leulmi a été interpellé en 2010. Il a été ensuite mis en examen et jugé devant la cour d’assises de l’Essonne pour assassinat, tentative d’assassinat et escroquerie. Le trentenaire avait été condamné à 30 ans de réclusion criminelle en 2014. Une peine confirmée en appel, deux ans plus tard à Paris. Jamel a toujours clamé son innocence et n’a de cesse d’affirmer qu’il est la victime d’une série de coïncidences dramatiques. L’affaire Jamel Leulmi revient à l’écran. Ce dimanche, « Fait entrer l’accusé « consacré au « Barbe Bleue de l’Essonne » (2021), un documentaire présenté par Rachid M’Barki et Dominique Rizet, sera rediffusé à partir de 21h05 sur RMC Story.