Maroc: 1ère campagne nationale de dépistage de l’hépatite C

MAROC : LANCEMENT DE LA PREMIÈRE CAMPAGNE NATIONALE DE DÉPISTAGE DE L’HÉPATITE C

Le ministère de la Santé et de la protection sociale célèbre, mercredi, la Journée mondiale contre l’hépatite virale sous le slogan «Pour un Maroc sans Hépatite C» et lance la première campagne nationale de dépistage de l’hépatite virale C (HVC).




Cette campagne, qui s’étalera du 28 juillet au 28 décembre prochain, vise à réaliser 150 000 tests de dépistage rapide de l’hépatite virale C au niveau des centres de santé, et à assurer la prise en charge médicale des cas diagnostiqués au niveau des centres hospitaliers régionaux et provinciaux, indique un communiqué du ministère de la Santé et de la protection sociale.

Par ailleurs, la célébration de la journée mondiale contre l’hépatite virale C s’accompagnera du lancement du Plan stratégique national de lutte contre les hépatites virales 2022-2026, dans le but de réduire les nouvelles infections et la mortalité liée à l’hépatite virale C de 50% d’ici 2026.

La mise en œuvre des activités de dépistage et de prise en charge de l’hépatite virale C contribuera, en outre, à l’atteinte des objectifs d’élimination de l’hépatite virale C dans notre pays




Et ce, dans la perspective d’un Royaume du Maroc sans hépatite C d’ici 2030, ce qui permettra de sauver plus de 4 000 vies humaines et d’éviter 2 300 cancers liés à l’hépatite virale C, souligne le communiqué.

Selon les données de l’enquête nationale de séroprévalence (La séroprévalence ou séroépidémiologie évalue le nombre de personnes, dans une population donnée, ayant été exposées à un microorganisme, ou à un vaccin, et qui développent des anticorps spécifiques à des taux significatifs) des hépatites virales au Royaume du Maroc, la prévalence de l’hépatite virale C est de 0,5% dans la population générale et 125 000 personnes sont atteintes d’hépatite virale C chronique.

Cette prévalence est d’autant plus élevée chez les groupes à haut risque notamment les populations clés et les hémodialysés.