Maroc: des gendarmes condamnés pour escroquerie immobilière

MAROC : DES GENDARMES CONDAMNÉS POUR ESCROQUERIE IMMOBILIÈRE

Reconnus coupables d’escroquerie immobilière, trois gendarmes (dont un à la retraite) ont été condamnés par la Chambre des crimes financiers de Rabat à des peines cumulées de 9 ans de prison. Les victimes sont des promoteurs immobiliers et des hommes d’affaires opérant à Témara et Ain Atiq.




Le modus operandi des trois gendarmes consiste à utiliser des contrats de location portant sur des appartements, des villas et des immeubles censés être destinés à des fonctionnaires de la gendarmerie et portant des cachets de la haute commanderie de la gendarmerie pour « convaincre » les promoteurs immobiliers, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

Ils leur ont promis le versement de loyers très conséquents pour la location de leurs biens, en contrepartie de « commissions » dont le montant total s’élèverait, selon les estimations, à plus de 3 millions de dirhams.

Des promesses qui n’ont pas été tenues.

Les promoteurs immobiliers découvriront plus tard que c’était une pure arnaque immobilière.




L’enquête préliminaire menée dans le cadre de cette affaire a révélé que le gendarme à la retraite et les deux autres gendarmes en fonction sont impliqués dans une affaire d’arnaque et de falsification ciblant des promoteurs et des hommes d’affaires opérant à Rabat, Témara et Ain Atiq.

Les deux gendarmes ont été suspendus.

L’affaire a été portée devant la justice.

Après débats, la Chambre des crimes financiers de Rabat a condamné les deux gendarmes encore en activité respectivement à 5 ans et 3 ans de prison ferme.

Quant au gendarme à la retraite, il a écopé d’une peine d’un an de prison ferme.