Espagne: un réseau de faux papiers démantelé, des Marocains arrêtés

ESPAGNE : UN RÉSEAU DE FAUX PAPIERS DÉMANTELÉ, DES MAROCAINS ARRÊTÉS

La police espagnole, en collaboration avec la police turque, a arrêté 90 personnes dont des Marocains, membres d’un réseau de trafic de faux papiers au profit de migrants pour faciliter leur entrée en Espagne.




L’organisation criminelle a trouvé ses clients sur les réseaux sociaux en Espagne, et après avoir encaissé la moitié du montant demandé, réalise les faux papiers à Istanbul en Turquie et ne les envoie au destinataire que dans les sept jours suivant le paiement du solde.

Le réseau perçoit divers montants selon le type de documents : 1 000 euros pour les passeports, 750 euros pour les permis de séjour, 500 euros pour les visas Schengen et 350 euros pour les permis de conduire, fait savoir La Voz Digital.

Le réseau criminel a tiré un profit dépassant 1 000 000 d’euros de cette affaire.




Les 90 personnes ont été arrêtées dans 26 provinces espagnoles et sont accusées de crime d’appartenance à une organisation criminelle, de falsification de documents et de crime contre les droits des citoyens étrangers.

Les accusés sont d’origine marocaine, syrienne, algérienne, égyptienne, libyenne, libanaise, irakienne, etc.

En tout, 71 faux documents en provenance d’Espagne (26), de Hongrie (10), de France (9), de Belgique (9), d’Italie (8), de Bulgarie (3), du Maroc (2), d’Allemagne (1), des Pays-Bas (1), de Suisse (1) et d’Algérie (1), ainsi que 4 300 euros en espèces, plusieurs appareils électroniques et divers documents ont été saisis.