La France expulse l’imam marocain Hassan Iquioussen

LA FRANCE EXPULSE L’IMAM MAROCAIN HASSAN IQUIOUSSEN

L’imam d’origine marocaine, Hassan Iquioussen, star de la prédication en ligne sur sa chaîne YouTube, est sous le coup d’une menace d’expulsion du territoire français. Il est accusé d’antisémitisme.




Hassan Iquioussen réside à Lourches, dans la région de Valenciennes dans le nord de la France depuis des décennies, mais n’a pas la nationalité française.

Cet hiver, il a demandé le renouvellement de son titre de séjour de dix ans qui arrivait à expiration.

Mais contre toute attente, la préfecture du Nord a demandé son expulsion du territoire français sur la base de la loi « confortant le respect des principes de la République », entrée en vigueur en août 2021, fait savoir Le Point.

Avant le renouvellement du titre de séjour, la préfecture du Nord a examiné en détail les positions tranchées de l’imam d’origine marocaine, réputé proche des Musulmans de France (ex-Union des organisations islamiques en France), dans ses vidéos publiées sur sa chaîne YouTube suivie par des centaines de milliers de fidèles.




Dans l’un de ses prêches, l’imam défend que la charia doit guider les comportements des croyants dans tous les aspects de leur vie, privée ou publique.

Dans une autre vidéo, Hassan Iquioussen prônait l’islamisation par les urnes, appelant les musulmans à entrer en politique.

Considérant ces éléments, la préfecture du Nord a constitué un dossier sur Hassan Iquioussen qu’il a transmis à la commission d’expulsion des étrangers. Le préfet du Nord s’est déplacé en personne pour plaider le dossier devant la commission, avec le soutien du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

À cette occasion, le responsable a insisté sur l’antisémitisme de l’imam.




L’imam a, en 2004, 2005 et 2014, traité les Juifs d’« ingrats », d’« avares », vivant « entre eux dans des ghettos ».

Le 22 juin, la commission, présidée par le président du tribunal judiciaire de Lille, a ordonné l’expulsion de l’imam marocain.

Dans une vidéo diffusée fin juillet, Hassan Iquioussen réaffirme son attachement à l’islam et à la France, niant tout antisémitisme, toute homophobie et tout penchant fondamentaliste.

Selon son entourage, ses relations avec le régime marocain ne seraient pas bonnes non plus.

« Il a critiqué le roi, la chose à ne pas faire au Maroc. À sa descente d’avion, il risque des ennuis. Il aurait intérêt à demander un titre de séjour dans un autre pays. Peut-être la Belgique, pour rester proche des siens. »