Voici le profil des Marocains qui s’endettent le plus

VOICI LE PROFIL DES MAROCAINS QUI S’ENDETTENT LE PLUS

Bank Al-Maghrib a analysé le profil des Marocains qui recourent le plus aux crédits à la consommation et à l’habitat, sur la base des critères de l’âge, du revenu, de la catégorie socio-professionnelle et du lieu de résidence.




Selon le revenu, 36% des Marocains ayant un revenu inférieur à 4 000 dirhams recourent à ce type de crédit, contre 22% pour ceux disposant d’un revenu compris entre 4 000 et 6 000 dirhams et supérieur à 10 000 dirhams et seulement 20% pour ceux ayant un revenu compris entre 6 000 et 10 000 dirhams.

Selon l’âge, les Marocains de plus de 50 ans sont ceux qui bénéficient le plus de ce crédit bancaire (40%), loin devant les 30-39 ans (26%), les 40-49 ans (25%) et les moins de 30 ans (9%).

Par lieu de résidence, les agglomérations urbaines de Casablanca (28%) et de Rabat (20%) accueillent les Marocains friands du crédit à la consommation.




Selon ces données, le profil type d’un Marocain bénéficiaire d’un crédit à la consommation serait un salarié, âgé de plus de 50 ans, résidant à Casablanca, avec un revenu inférieur à 4 000 dirhams.

En matière de crédit à l’habitat, 43% des salariés du privé recourent à ce type de crédit, contre 37% pour les fonctionnaires, 12 % pour les professions libérales et 7% pour les artisans-commerçants.

En termes de revenu, les Marocains disposant d’un revenu mensuel supérieur à 10 000 dirhams viennent en tête avec 32%, suivis de ceux ayant un revenu inférieur à 4 000 dirhams (29%), ayant un revenu compris entre à 4 000 et 6 000 dirhams (22%), et ayant un revenu compris entre 6 000 et 10 000 dirhams (17%).




Selon l’âge, les plus de 40 ans recourent le plus au crédit à l’habitat (63%), suivis des 30-40 ans (30%) et des moins de 30 ans (7%).

Par lieu de résidence, la région de Casablanca-Settat bat le record (37%), suivie de la région de Rabat-Salé-Kenitra (18%).

Sur la base de ces données, le profil type d’un Marocain bénéficiaire d’un crédit à l’habitat serait un salarié, de 40-49 ans, résidant à Casablanca, et disposant d’un revenu supérieur à 10 000 dirhams.