France: Gérald Moussa Darmanin justifie l’expulsion des étrangers

FRANCE: GÉRALD MOUSSA DARMANIN JUSTIFIE L’EXPULSION DES ÉTRANGERS

Le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin est revenu dans une interview sur BFMTV sur les expulsions des étrangers, dont des Marocains, accusés de délinquance.




Au cours de son intervention, le ministre a affirmé « assumer une forme de double peine » en renvoyant les étrangers mis en cause pour des faits de délinquance. Selon Gérald Darmanin, « la France est généreuse et accueille à bras ouvert. Le bon sens, c’est de respecter les règles de la République, sinon on s’en va », a-t-il déclaré. Gérald Darmanin dit rejeter « le comportement de Marine Le Pen qui dit que les étrangers sont mauvais par nature » mais considère avoir une posture « de bon sens ». « Je parle à tous les Français. Quand Marine Le Pen fait 42%, j’assume de parler aux électeurs. Sinon, on aura un ou une populiste qui gagne la prochaine présidentielle » a-t-il poursuivi.




Depuis janvier, la France a expulsé 9 850 étrangers qui ont été « mis en cause pour des faits de délinquance ». Le ministre de l’Intérieur se réjouit d’avoir réussi « 25% d’expulsions supplémentaires dont 50% » en direction de « la Tunisie, l’Algérie et le Maroc ». Compte tenu de la situation politique qu’il y a en Afghanistan et en Syrie, les ressortissants de ces pays ne sont pas concernés pour le moment par les expulsions. Au cas où ils seraient mis en cause pour des délits, le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin assure qu’ils feront « leurs peines de prison en France » et seront ensuite « surveillés » mais en aucun cas expulsés vers des pays en guerre.