Twitter sanctionne l’ancien chef du gouvernement marocain

TWITTER SANCTIONNE SAADEDDINE EL OTHMANI POUR SON DÉRAPAGE HOMOPHOBE

Twitter a finalement censuré Saadeddine El Othmani. Le réseau social a en effet supprimé le dernier tweet de l’ancien chef du gouvernement et ex-secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD) sur la variole du singe.




Lundi, en partageant sur son compte le lien d’une nouvelle étude sur le Monkeypox, il a mélangé opportunément science et religion, en rappelant que «la grande majorité des personnes infectées sont des hommes homosexuels» et en ajoutant que «la leçon tirée est que sortir de la Fitrah (référence à la nature originelle de l’être humain selon l’islam, ndlr) est un danger pour l’homme, sa santé, sa vie et même son existence».

Un dérapage homophobe qui a poussé le réseau social à intervenir pour supprimer le tweet en question, car «enfreignant» ses règles. La décision confirme les réactions des plusieurs internautes, ayant pointé le commentaire homophobe que l’ancien chef du gouvernement a joint à l’annonce de ladite étude.




À rappeler que Saadeddine El Othmani est devenu un habitué de ce genre de censure. En 2018, Twitter avait restreint le compte officiel du chef du gouvernement avant de le suspendre pour quelques heures.

Le compte avait déclenché les signaux d’alerte suite à une série de tweets très similaires (une douzaine publiés en l’espace de quelques heures) avec comme hashtag #consumer_first, ce qui avait déclenché le filtre anti-troll.

La sortie de Saadeddine El Othmani intervient alors les experts du monde entier mettent en garde contre une stigmatisation des personnes homosexuelles et un effet délétère sur la prévention et le soin de la variole du singe à l’heure où le virus continue de se propager dans le monde.