Du soutien pour l’imam marocain Hassan Iquioussen, menacé d’expulsion

DU SOUTIEN POUR L’IMAM MAROCAIN HASSAN IQUIOUSSEN, MENACÉ D’EXPULSION

La menace d’expulsion lancée contre l’imam Hassan Iquioussen, est très mal perçue au sein de la communauté musulmane en France. L’association islamique française « Musulmans de France », à laquelle il est rattaché, a réagi, exprimant son indignation face à un traitement jugé injuste.




Le prédicateur d’origine marocaine va être expulsé du territoire français en vertu de la loi contre le séparatisme, a annoncé mercredi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Il l’accuse de tenir « depuis des années un discours haineux à l’encontre des valeurs de la France, contraire à nos principes de laïcité et d’égalité entre les femmes et les hommes. » Cette décision a suscité de nombreuses réactions, émanant de personnalités religieuses et organisations. Au lendemain de l’annonce, l’ex-Union des organisations islamiques de France (UOIF) a exprimé publiquement « son étonnement et son incompréhension » face à la procédure d’expulsion lancée à l’encontre de l’imam.




Ceci alors que ce même imam « n’a jamais ménagé ses efforts afin de diffuser un islam authentique empreint d’amour et de tolérance ». « Aujourd’hui, j’exprime ma profonde incompréhension quant à cette décision à l’encontre de Hassan Iquioussen, l’un des plus prestigieux prédicateurs musulmans de France. À travers son discours mesuré, il a su immuniser de l’extrémisme et du fanatisme religieux des centaines de milliers de jeunes durant deux générations successives », estime Mohsen Ngazou, président de « Musulmans de France ». Et d’ajouter: « C’est un homme de paix et de dialogue.




L’imam Hassan Iquioussen n’a cessé de suivre une voie éclairée et respectueuse du cadre républicain. Une longue expérience du terrain alliée à la maturité de l’âge lui confère une sagesse extraordinaire. » Réitérant sa confiance en la justice, le président de « Musulmans de France » Mohsen Ngazou s’est dit « convaincu que la justice de notre République lui rétablira ses droits fondamentaux ». Même son de cloche du côté de l’imam Hassan Iquioussen, qui a fait valoir sa « confiance en la justice et (en ses) conseils afin d’annuler cette procédure d’expulsion ».