Hassan Iquioussen serait en « danger » s’il est expulsé au Maroc

HASSAN IQUIOUSSEN SERAIT EN « DANGER » S’IL EST EXPULSÉ AU MAROC

Lucie Simon, avocate d’Hassan Iquioussen, fustige la volonté du ministre de l’Intérieur d’expulser son client vers le Maroc, où la vie de celui-ci pourrait être « en danger » en raison de prises de position politiques. Gérald Darmanin a accusé le dignitaire musulman de tenir « depuis des années un discours haineux à l’encontre des valeurs de la France ».




« Hassan Iquioussen est né dans le Nord de la France il y a presque soixante ans. Ses frères, ses sœurs et sa mère sont Français, tout comme ses cinq enfants et ses quinze petits-enfants, dont aucun n’a la nationalité marocaine », rappelle son avocate, Lucie Simon auprès de La Voix du Nord, soulignant que les propos que le préfet du Nord reproche à son client « datent notamment d’une conférence de 2000, et ce n’est que 22 ans plus tard que Georges-François Leclerc et Gérald Darmanin ont jugé pertinent de s’en alarmer. »




« Nous rappelons qu’un arrêté d’expulsion ne lui a pas encore été notifié et que c’est la justice qui décidera en dernier ressort de son éloignement’ ». Au cas où un arrêté d’expulsion sera notifié à Hassan Iquioussen, Lucie Simon se dit prête à saisir la justice. Elle alerte par ailleurs sur les conséquences que pourrait engendrer une éventuelle expulsion vers le Maroc. Selon l’avocate de Hassan Iquioussen, la vie de son client pourrait être « en danger » au Royaume du Maroc à cause de ses prises de position politiques.