Jack Lang: le Roi Mohammed VI a su préserver le patrimoine du Maroc

JACK LANG : SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI A SU PRÉSERVER LE PATRIMOINE DU ROYAUME DU MAROC</strong>

“Sa Majesté le Roi Mohammed VI est un grand Roi en ce sens que le Souverain, dès Son accession au Trône de Ses Glorieux ancêtres, a réussi, à la fois, à préserver le patrimoine du Royaume du Maroc, son histoire et ses traditions, et à ouvrir ce magnifique pays à la modernité, au développement économique et à l’essor culturel”, a souligné Jack Lang, Directeur de l’Institut du Monde Arabe à Paris.




“Sa Majesté le Roi a porté un esprit nouveau, un élan, une force, une jeunesse, et une ambition nouvelle”, a ajouté Jack Lang dans un entretien accordé à M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP.

À ses yeux, l’oeuvre du Souverain est “considérable” et porte sur tous les sujets, entre autres, l’approfondissement de la démocratie à travers la nouvelle Constitution.

“L’oeuvre de Sa Majesté le Roi comporte de nombreuses réussites, à commencer par une véritable +révolution culturelle+ partout dans le Royaume, à travers notamment la restauration et la promotion du patrimoine et la création en particulier de grands musées, dont la gestion est assurée par la Fondation Nationale des Musées (FNM), avec à ses commandes M. Mehdi Qotbi “, a-t-il dit.

En tant qu’homme de culture, Jack Lang n’a pas manqué d’exprimer sa grande admiration pour Sa Majesté le Roi Mohammed VI. “Le Souverain manifeste une grande passion pour les arts (….) Je suis frappé par Son érudition, Son admiration et par Son ouverture d’esprit à toutes les formes d’expression et d’arts”, a enchainé cet académicien.




Et Jack Lang de poursuivre que l’un des points les plus forts du Royaume demeure ce syncrétisme marocain qui est à la fois l’oeuvre de l’histoire du Maroc, mais aussi de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de la manière avec laquelle, le Souverain a réussi à entremêler dans ce pays, les cultures, les religions et les héritages spirituels.

“Cet esprit, contenu clairement dans la Constitution marocaine, se traduit dans la réalité. L’exemple fort est la manière dont le judaïsme marocain est ancré et valorisé en tant que partie intégrante, pleine et entière de l’histoire, de la culture, de l’art et des traditions au Maroc”, a estimé Jack Lang.

Il a rappelé que ce ne sont pas les initiatives qui manquent dans ce sens, entre autres, la création d’un Musée du judaïsme marocain à Fès et l’introduction de l’histoire du judaïsme marocain dans les manuels scolaires.

“Cela demeure remarquable qu’on ne le retrouve dans aucun autre pays à travers le monde. Si on cherche un pays où, la tolérance est reine c’est le Maroc”, a-t-il dit sur un ton d’optimisme et de fierté.




Ceci avant de qualifier cette démarche du Royaume de “choix” amplement “affirmé” et “assumé”, avec fierté et en pleine harmonie et symbiose avec les grandes traditions marocaines.

Sur le plan économique, Jack Lang a mis en relief le développement que connait le Maroc comme en témoignent les grandes réalisations et les projets phares mis en place du Nord au Sud du Royaume.

Et de poursuivre que le Souverain, qui s’est engagé personnellement pour donner corps à ce décollage économique que connait le Royaume, a su porter cet espoir de changement socio-économique même dans les zones et coins considérés comme étant reculés.

Interrogé, par ailleurs, sur la place de choix qu’occupe le Maroc sur la scène internationale, Jack Lang n’a pas manqué d’affirmer que le Souverain a donné au Maroc un rayonnement exceptionnel et un poids nouveau et en particulier, vis-à-vis de l’Afrique, où SM le Roi a assuré une présence du Maroc tout à fait “inhabituelle”, en s’investissant personnellement dans cette oeuvre.




“Sa Majesté le Roi s’est rendu dans plusieurs pays africains longuement, et y a été reçu avec enthousiasme par les citoyens africains”, a-t-il rappelé, estimant que le Maroc est aujourd’hui l’un des pays les plus respectés et les plus admirés dans le monde.

Si on compare le Royaume avec d’autres pays ici et là, force et d’affirmer et de reconnaitre que le Maroc demeure un modèle de stabilité, de démocratie, d’ouverture, tandis que certains pays connaissent, malheureusement, l’immobilisme et une régression démocratique, a-t-il dit.

Au sujet des relations entre le Maroc et l’Union Européenne et les moyens de les consolider et les développer davantage à l’avenir, Jack Lang n’a pas manqué de souligner que le Royaume dispose de nombreux atouts dans ce sens.

Il a cité à titre d’exemple, la conception de l’islam éclairé et modéré que Sa Majesté le Roi a formulé et renforcé par la formation des Imams, la lutte contre l’extrémisme et l’obscurantisme, et par la parole même du Souverain au Maroc et hors du Royaume.




Il estime que cela démontre clairement combien le Maroc demeure un pays si respectueux des cultures, des religions et des croyances. “J’apprécie beaucoup cet admirable texte du préambule de la Constitution de 2011 qui est unique au monde”, a-t-il dit, notant que le Maroc demeure ce pays qui reconnait dans sa Loi fondamentale, la diversité de ses héritages culturels, spirituels et intellectuels.

Et de poursuivre que cette réputation de tolérance, d’ouverture et de respect dépasse les frontières du Maroc et facilite, désormais, sa reconnaissance et son respect par tous les pays, ceux de l’Union Européenne, de l’Afrique et d’autres continents.

Dans ce sens, il a émis le voeu de voir d’autres pays prennent l’exemple sur le Maroc. Interrogé sur la gestion réussie de la crise pandémique liée à la Covid-19 par le Maroc, Jack Lang a relevé que là encore que le Royaume a été exemplaire en faisant montre d’une intelligence inouïe.

“La plupart de pays manquaient de masques de protection au-lendemain du déclenchement de la crise pandémique.




Et il se trouve que le Royaume, sous l’impulsion exemplaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, s’est vite adapté à cette nouvelle situation, en orientant son industrie vers la fabrication de ces masques non seulement pour faire face à sa demande interne, mais aussi pour subvenir aux besoins d’autres pays européens et africains en ordonnant l’exportation de sa production”, s’est-il félicité.

Dans la même lignée, il a cité également l’exemple éloquent de la mise en place par le Maroc d’une usine de fabrication et de mise en seringue de vaccins (anti-Covid et autres vaccins), avec une volonté et une efficacité remarquables.

Le Maroc offre l’exemple d’un pays qui, lorsqu’une difficulté surgit, prend les choses en main, s’engage et agit avec célérité et efficacité pour y faire face, a dit Jack Lang.

Et de conclure en soulignant que “le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI est donc marqué, à la fois, par un esprit nouveau, une spiritualité forte et belle, mais aussi par la passion de l’action. L’action économique, l’action pour la santé, l’action pour la culture, et celle pour la diplomatie”.