Mauvaise nouvelle pour Hassan Iquioussen

MAUVAISE NOUVELLE POUR HASSAN IQUIOUSSEN

Le Maroc a donné carte blanche à la France pour expulser Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, vers le royaume.




Alors qu’il répondait à une question du député RN Sénastien Chenu à l’Assemblée nationale ce mardi 2 août 2022, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé que le Maroc avait délivré un « laissez-passer consulaire, il y a 24 heures » pour « expulser manu militari » de Hassan Iquioussen, inscrit au « FPR », le fichier des personnes recherchées. À l’en croire, l’expulsion du dignitaire sera effective incessamment. « Nous l’avons convoqué au commissariat de police et dès que les policiers ou les gendarmes auront interpellé M. Iquioussen, il sera expulsé du territoire national sans possibilité de retour », a ajouté le ministre.




Bien qu’il soit né en France, l’imam Hassan Iquioussen, âgé de 57 ans, ne possède pas la nationalité française. Selon Gérald Moussa Darmanin, il n’aurait pas choisi la nationalité française. Il est donc de nationalité marocaine. L’imam de Lourches est accusé de tenir « depuis des années un discours haineux à l’encontre des valeurs de la France ». La loi contre le séparatisme qui a été promulguée en août 2021 rend possible l’expulsion de ce père de cinq enfants. Selon son avocate, Lucie Simon, la vie de Hassan Iquioussen pourrait être « en danger » au Royaume du Maroc à cause notamment de ses prises de position politiques.