Le Maroc veut devenir une « destination pour les énergies renouvelables »

LE MAROC VEUT DEVENIR UNE « DESTINATION POUR LES ÉNERGIES RENOUVELABLES »

Le Royaume du Maroc ambitionne de devenir une « destination pour les énergies renouvelables ». Dans ce sens, une grosse somme de 5,2 milliards de dollars dans des projets d’énergie solaire a été injectée dans le secteur.




Le Royaume du Maroc deviendra une « destination pour les énergies renouvelables ».

Tel est le vœu qui a été exprimé par Leïla Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable dans une interview accordée à Forbes.

Elle a fait savoir que le Royaume du Maroc a investi 5,2 milliards de dollars dans des projets d’énergie solaire et produit actuellement 4 030 MW à partir d’énergies renouvelables sur une capacité de production totale de 11 000 MW.

Il y a 4 516 MW supplémentaires d’énergie renouvelable construite ou planifiée disponible dans le Royaume du Maroc.

Outre l’expansion des projets d’énergie renouvelable à grande et petite échelle, le gouvernement s’est engagé à fournir un accès national à l’électricité à 100% de la population, en croissance par rapport au taux actuel estimé à 99,4%, a ajouté la ministre.




Son souhait, dira-t-elle, c’est que « chaque école, mosquée et maison ait l’électricité ».

Selon la ministre marocaine de la Transition énergétique et du Développement durable Leïla Benali, l’utilisation de micro-réseaux pourrait être une solution pour répondre aux demandes énergétiques.

En parallèle, le Royaume du Maroc prévoit d’exporter de l’énergie vers l’Espagne, le Portugal et le Royaume-Uni.

Il dispose d’une capacité totale d’interconnexions électriques de 1 400 MW avec l’Espagne et le Portugal.

Dans la même dynamique, le royaume se prépare à fournir au Royaume-Uni 8% de ses besoins en énergie électrique à partir de sources d’énergie renouvelables à faible coût qui seront produites dans le cadre du projet de construction d’un câble sous-marin de 3 800 kilomètres devant relier les deux pays.