Maroc: hausse des importations, baisse des exportations

MAROC : LES IMPORTATIONS EN HAUSSE, LES EXPORTATIONS EN BAISSE

Au premier semestre de l’année, les importations marocaines ont atteint 365,5 milliards de dirhams, en progression de 44,2% par rapport à la même période en 2021. En revanche, les exportations ont montré des signes de ralentissement s’établissant à 215 milliards de dirhams contre 152,3 milliards de dirhams un an auparavant, soit une croissance de 41,2%, selon l’Office des Changes.




Ainsi, le déficit commercial s’est creusé de 49,3 milliards de dirhams d’une année sur l’autre et a atteint 150,5 milliards de dirhams, indique le dernier bulletin mensuel des indicateurs des échanges extérieurs, soulignant que la hausse des importations ont concerné la quasi-totalité des groupes de produits.

La facture énergétique a plus que doublé s’élevant à 71.5 milliards de dirhams à fin juin du fait de la hausse des approvisionnements des principaux produits énergétiques, précise-t-on.

À titre d’exemple, les importations de produits alimentaires ont augmenté de 43,4%.

« Cette évolution est tributaire, essentiellement, de la hausse des achats du blé de 55,1% due à l’effet prix en accroissement de 52,5% » a noté l’Office des Changes.




S’agissant des exportations, la hausse enregistrée concerne la totalité des secteurs, essentiellement celles des phosphates et dérivés, de l’automobile, et de l’agriculture et agroalimentaire, indique le bulletin.

Plus précisément, les ventes de phosphates et dérivés ont progressé de 84,3% à fin juin à 57,4 milliards de dirhams, a souligné l’Office des Changes, ajoutant que celles du secteur automobile sont en hausse de 30,1% à 52,8 milliards de dirhams sur la même période.

Ces exportations atteignent leur niveau le plus haut durant la même période au cours des cinq dernières années, explique le document.

À cela s’ajoutent les performances des exportations du secteur agricole en progression de 24,8% à 46,3 milliards de dirhams et du secteur de textile et de cuir en hausse de 32,4% à 22,2 milliards de dirhams.