Urbanisme au Maroc: vers le renforcement des opérations d’inspection

URBANISME AU MAROC : VERS LE RENFORCEMENT DES OPÉRATIONS D’INSPECTION

Les ministères de l’Intérieur et de l’habitat veulent renforcer les opérations d’inspection menées dans le domaine d’urbanisme. De nouveaux contrôleurs seront nommés.




Les ministères de l’Intérieur et de l’habitat attachent du prix aux opérations d’inspection.

Dans une circulaire conjointe qui a été adressée aux walis des régions, au gouverneur directeur général de l’Agence urbaine de Casablanca, aux présidents des collectivités territoriales, aux inspecteurs régionaux de l’aménagement, l’urbanisme et l’habitat, ainsi qu’aux directeurs des Agences urbaines, le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’habitat évoquent la proposition de contrôleurs dans les domaines de l’urbanisme et la construction et le renforcement des critères de désignation.




Les critères de désignation sont : être irréprochables en matière de réputation et de probité, détenir un diplôme leur permettant l’accès à l’échelle 10 de la fonction publique avec une ancienneté de quatre ans, soit un diplôme de technicien spécialisé dans l’habitat, la topographie ou l’architecture, ou encore un diplôme classé échelle 8 avec une ancienneté de 8 ans.

D’après la circulaire, c’est le service de l’urbanisme de la province ou de la préfecture qui est désormais chargé d’assurer la coordination entre les différentes parties, sous la supervision du secrétaire général de la préfecture.

Une plus grande coordination avec le parquet général en matière de suivi des procédures et d’accompagnement des inspecteurs d’urbanisme en matière de coordination avec leurs supérieurs, est également prévu.