(Vidéo) France: les autorités marocaines vont recevoir Iquioussen «dès son arrestation»

(VIDÉO) FRANCE : LES AUTORITÉS MAROCAINES ONT COOPÉRÉ POUR RECEVOIR IQUIOUSSEN «DÈS SON ARRESTATION»

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Moussa Darmanin, a annoncé que l’imam marocain Hassan Iquioussen sera bien expulsé vers le Maroc, les autorités du royaume ayant coopéré avec leurs homologues à cet effet.




Lors d’une séance de questions au gouvernement, cet après-midi à l’Assemblée nationale, le ministre français de l’Intérieur a répondu au député RN Sébastien Chenu, en affirmant que le Maroc a livré un «laisser-passer consulaire, il y a 24 heures», pour «expulser manu militari» le prédicateur musulman.

Gérald Moussa Darmanin a insisté sur le fait d’avoir signé lui-même l’arrêté d’expulsion de l’imam, lequel est d’ores et déjà inscrit au «fichier des personnes recherchées» (FPR).

«Nous l’avons convoqué au commissariat de police et dès que les policiers ou les gendarmes auront interpellé Hassan Iquioussen, il sera expulsé du territoire national sans possibilité de retour», a souligné le ministre français de l’Intérieur.

Né en France, Hassan Iquioussen n’aurait pas formulé de demande de nationalité française, à l’âge de sa majorité, selon Gérald Moussa Darmanin.

Le ministre français de l’Intérieur a motivé la décision d’expulser l’imam par, entre autres, des propos jugés antisémites et misogynes, qui ont été tenus lors d’une conférence en 2003.