Al-Qaïda: un Marocain pour succéder à Ayman al-Zawahiri ?

AL-QAÏDA: UN MAROCAIN POUR SUCCÉDER À AYMAN AL-ZAWAHIRI ?

Le Marocain Abd al-Rahman al-Maghrebi pourrait être le successeur d’Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al-Qaïda qui a été tué lors d’une frappe aérienne américaine à Kaboul, en Afghanistan, dans la nuit de samedi à dimanche 31 juillet. Al-Qaïda est une organisation terroriste islamiste fondée en 1987 par le cheikh Abdullah Yusuf Azzam et son élève Oussama ben Laden




Qui va succéder au leader d’Al-Qaïda ?

Le Marocain Abd al-Rahman al-Maghrebi, l’Algérien Yezid Mebarek, connu sous le nom d’Abu Ubaydah Yusuf al-Anabi et les Égyptiens, Saïf al-Adel, ancien lieutenant-colonel des Forces spéciales et figure de la vieille garde d’Al-Qaïda, et Abou Abdelkarim al-Masri, un dirigeant du groupe Houras al-Din, en Syrie figurent parmi les successeurs potentiels d’Ayman al-Zawahiri.

Dans ce lot, le Marocain a un avantage plus que les autres.

Il est non seulement un haut responsable d’Al-Qaïda, mais il est également le gendre d’al-Zawahiri.

Il a été directeur général d’Al-Qaïda en Afghanistan et au Pakistan.

D’ailleurs, le FBI recherche activement Abd al-Rahman al-Maghrebi, fait savoir la chaîne de télévision française d’information internationale en continu France24.




Selon l’organisation américaine, le Marocain a étudié la programmation de logiciels en Allemagne avant de s’installer en Afghanistan où il a dirigé la principale aile médiatique d’Al-Qaïda.

D’après des documents récupérés lors du raid qui a tué Ben Laden, le Marocain est présenté comme une étoile montante du groupe depuis de nombreuses années.

Lundi, le président des États-Unis Joe Biden a annoncé la mort de l’Égyptien Ayman al-Zawahiri, successeur d’Oussama ben Laden, tué dans un raid américain au Pakistan en 2011.

L’homme qui est considéré comme l’un des cerveaux des attentats du 11 Septembre 2001, qui avaient fait près de 3 000 morts aux États-Unis, a été tué par un drone militaire à Kaboul dans la nuit de samedi à dimanche 31 juillet par une frappe aérienne américaine.