Il y a 47 ans, un Boeing 707 s’écrasait au Maroc

IL Y A 47 ANS, UN BOEING 707 S’ÉCRASAIT AU MAROC

Le 3 août 1975, un Boeing 707 de la compagnie aérienne jordanienne Alia et affrété par Royal Air Maroc, en provenance de l’aéroport du Bourget à Paris, s’est écrasé dans les montagnes au Maroc. Les passagers à bord, tous des Marocains hormis quatre Européens, ont perdu la vie dans ce tragique accident, l’un des pires enregistrés à ce jour.




L’avion a disparu des radars de la tour de contrôle de l’aéroport d’Agadir aux premières heures de ce 3 août 1975.

Il devait atterrir dans la ville marocaine à 4h30 du matin, mais l’extrémité de l’aile droite de l’appareil et l’un des moteurs ont percuté une montagne à une altitude de 2400 pieds en raison de l’épais brouillard.

Le pilote a perdu le contrôle de l’avion qui s’est finalement écrasé près du petit village d’Imzizen.

Les 181 passagers, de nationalité marocaine pour la plupart, n’ont pas survécu.

Ce crash est le quatrième plus grave accident aérien de l’histoire, après celui d’un DC10 turc en mars 1974 au nord de Paris, tuant les 345 passagers à bord et les membres de l’équipage, celui d’un avion militaire américain à la périphérie de Saigon en avril 1974, tuant plus de 200 personnes, et celui d’un DC8 néerlandais au Sri Lanka en décembre 1971, tuant 191 personnes.

Le crash au Maroc d’août 1975 est le deuxième accident impliquant un Boeing 707 enregistré au cours des années 1970, après celui survenu à l’aéroport de Kano au Nigeria en janvier 1973, tuant 176 personnes.

Le Boeing 707 est entré en service pour la première fois en 1958.

Avec ses quatre moteurs, il est capable de parcourir quelque 6 000 miles sans escale et peut accueillir jusqu’à 190 personnes.