Nador: condamnation de 14 migrants arrêtés après le drame de Melilla

NADOR : CONDAMNATION À LA PRISON FERME DE 14 MIGRANTS ARRÊTÉS APRÈS LE DRAME DE MELILLA

Le tribunal de première instance à Nador a condamné 14 migrants subsahariens à 8 mois de prison ferme pour usage de violence, désobéissance et insulte à des agents publics.




Les ressortissants subsahariens qui ont été condamnés font partie de ceux qui ont été arrêtés, à la suite de la tentative de traversée de la clôture de Melilla par près de 2 000 personnes, le 24 juin dernier, a rapporté l’agence de presse espagnole EFE.

Ce jour-là, les violences entre les candidats à la migration clandestine et les forces de l’ordre ont fait 23 morts et 77 blessés parmi les migrants et 140 blessés parmi les agents marocains, selon le bilan officiel.

Le 19 juillet dernier, le même tribunal a condamné un total de 33 migrants à 11 mois de prison ferme chacun, pour «entrée au territoire national de manière irrégulière, violence contre des fonctionnaires publics, désobéissance et rassemblement armé».

Ce groupe a fait partie aussi des ressortissants arrêtés, lors des violences survenues après leur tentative de traversée de la clôture avec Melilla, le 24 juin.

15 de ces 33 migrants ont également été condamnés à verser une amende de 500 dirhams.

18 autres verseront 3 500 dirhams chacun, en dédommagement à la partie civile, représentée par un avocat saisi du dossier de la part de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).