Le Maroc commence à fermer des garages de lavage de voitures

LE MAROC COMMENCE À FERMER DES GARAGES DE LAVAGE DE VOITURES

Cette semaine à Rabat et à Salé, plusieurs garages de lavage de voitures ont été fermés par les autorités, dans le cadre de la lutte contre le gaspillage de l’eau potable, lancée pour faire face au stress hydrique.




Après la phase de sensibilisation, place à la répression contre l’usage incontrôlé de l’eau potable dans les villes, dans un contexte de sécheresse que traverse le Royaume du Maroc.

Cette opération de fermeture s’inscrit dans la droite ligne des directives du ministère de l’Intérieur, demandant aux autorités locales de prendre un ensemble de mesures afin d’éradiquer le stress hydrique qui touche le Royaume du Maroc, rapporte le journal arabophone Al Akhbar.

Avant de procéder à la fermeture de ces unités, les autorités ont consulté leurs relevés de consommation en eau, afin de vérifier celles qui en consomment trop, souligne le journal, ajoutant qu’un délai d’une semaine avait été accordé à ces garages dans les quartiers concernés, pour suspendre leur activité.

Toutefois, tous les garages de lavage de voitures ne sont pas concernés par cette action.




Les garages de lavage de voitures qui utilisent des procédés peu consommateurs d’eau ou écologiques peuvent poursuivre leurs activités.

Il s’agit, entre autres, des promoteurs qui utilisent les eaux de la nappe phréatique, à condition bien sûr que les puits soient autorisés.

Il en va de même pour les stations-services qui offrent ce service à leurs clients et qui utilisent des moyens économes en eau.

De leur côté, les propriétaires des garages de lavage de voitures fermés ont exprimé leur mécontentement; ils qualifient cette mesure d’abusive.

Les propriétaires des garages de lavage de voitures fermés ont accusé les autorités de ne pas leur proposer une alternative ou d’autres solutions.

Entre autres mesures d’accompagnement dont ces derniers souhaiteraient bénéficier, des subventions pour les aider à s’équiper en pompes à haute pression qui sont peu consommatrices en eau.