Frappes israéliennes sur Gaza: des Marocains dénoncent « la neutralité » gouvernement

FRAPPES ISRAÉLIENNES SUR GAZA : DES MAROCAINS DÉNONCENT « LA NEUTRALITÉ » GOUVERNEMENT

Le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation a organisé un sit-in dimanche à Casablanca, au cours de laquelle il a dénoncé la position « neutre » de la diplomatie marocaine sur la situation dans la bande de Gaza.




« Oh, dirigeants traîtres », scandaient les protestataires réunis place Sraghna de Casablanca dimanche dernier.

Ils étaient des dizaines de Marocains à brandir les drapeaux palestiniens, et à pleurer la mort de plus de 40 Palestiniens dans la bande – dont au moins 15 enfants.

« Alors que nous condamnons les crimes de guerre de l’entité sioniste à Gaza, nous appelons également l’État marocain à annuler l’accord de normalisation qui encourage l’occupation à poursuivre ses crimes », a déclaré à The New Arab l’activiste Mohammed El-Ouafi.

Il se dit déçu de la position « neutre » du Maroc sur la situation dans la bande Gaza.

« Le royaume du Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza, à cause du retour des actes de violences et des combats, qui ont causé des pertes humaines et des dégâts matériels ».




C’est ce qu’a indiqué samedi le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger dans un communiqué.

Aussi, le ministère de Nasser Bourita a appelé à éviter davantage d’escalade et à rétablir le calme afin que que la situation ne dégénère pas, épargnant ainsi à la région d’autres tensions qui compromettent les chances de paix.

Cette position jugée « neutre » par les Marocains pro-palestiniens contraste avec celle des pays comme le Qatar, comme l’Arabie saoudite, comme le Koweït ou bien encore comme la Turquie.

Ces derniers ont condamné avec beaucoup plus de fermeté l’attaque qui a été menée par les forces israéliennes sur la bande de Gaza.



Attaques israéliennes à Gaza: le Maroc appelle à éviter l’escalade