« Mohammed VI a modernisé le Nord du Maroc pour étouffer Sebta et Melilla »

« MOHAMMED VI A MODERNISÉ LE NORD DU MAROC POUR ÉTOUFFER SEBTA ET MELILLA »

Le roi Mohammed VI a passé ses 23 années de règne à moderniser la côte méditerranéenne dans l’objectif est de parvenir à la co-souveraineté de Sebta et Melilla, selon un journal espagnol.




Afin d’« étouffer » Sebta et Melilla, le roi Mohammed VI a transformé la côte nord du Maroc en y installant deux aéroports et deux ports internationaux, précisément à Tanger et Nador. Pour promouvoir le tourisme dans le nord du royaume, le complexe hôtelier exclusif de la Marina Smir a été créé, à quelques kilomètres de Sebta, et au nord-est, s’étendent les 18 kilomètres de plage de Saidia. Depuis 2008, le monarque marocain développe une autre zone touristique haut de gamme dans la région de Nador, à 14 kilomètres de Melilla, rappelle le journal El Confidential. « L’activité touristique est l’un des principaux moteurs de croissance de l’économie marocaine et constitue l’un des secteurs prioritaires pour les autorités… ».




C’est ce qu’a souligné le Bureau d’information diplomatique du ministère espagnol des Affaires étrangères dans son rapport sur le Royaume du Maroc qui a été publié en mars 2022. Le secteur contribue à 11% du Produit intérieur brut (PIB) marocain et génère 548 000 emplois directs, selon les données de l’Office marocain des changes. En 2009, le roi Mohammed VI a lancé la première phase de l’urbanisation d’Atalayoun, avec un parc qui recrée les habitats naturels des oiseaux migrateurs, une académie de golf (Atalayoun Golf Resort) et une marina. Le réseau routier sera aussi rénové et une liaison tramway-train sera établie entre l’aéroport international d’Al-Aroui à Nador et le port de Beni Ensar.




Il y aura également des transports alternatifs tels que l’hydravion, le téléphérique et le funiculaire. Après la normalisation des relations avec Israël en décembre 2020, plusieurs touristes et hommes d’affaires israéliens ont visité le nord du Maroc. Actuellement, le Maroc est à la recherche d’investissements étrangers en provenance d’Israël, du Royaume-Uni, des pays du Golfe, de la Russie et de la Turquie. En juillet 2021, le premier salon marocain de l’artisanat et du tourisme, « Morocco Expo Tel Aviv », se tenait en Israël, en marge d’un forum économique à laquelle ont pris part des professionnels du secteur des deux pays. La création d’une chambre de commerce arabo-israélienne est en préparation.