Un célèbre baron de la drogue arrêté en Belgique et extradé au Maroc

UN CÉLÈBRE BARON DE LA DROGUE ARRÊTÉ EN BELGIQUE ET EXTRADÉ AU MAROC

Après plus de six ans de cavale, le célèbre baron de la drogue «R.O», plus connu sous le nom de «Temsamani» a été remis au Maroc par les autorités belges. Il encourt de lourdes peines de prison dans le cadre d’une affaire qui remonte à 2016.




En cavale en dehors du Maroc depuis 2016, le célèbre baron de la drogue «R.O», plus connu sous le nom «Temsamani», a été déféré ce dimanche 7 août devant le parquet compétent près la Cour d’appel de Rabat par éléments du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire du Maroc (DGST), rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar dans sa livraison du 9 août.

Temsamani devrait être poursuivi pour de lourds chefs d’accusations dans le cadre d’une affaire qui remonte à 2016 et implique plusieurs barons de la drogue et des dizaines de responsables au sein de la Gendarmerie royale, la Sûreté nationale et l’administration douanière.




D’après le quotidien Al Akhbar, ces derniers ont déjà été condamnés en première instance et en appel à de lourdes peines, totalisant 250 ans.

Né en 1958, l’ancien président du club Moghreb athletic de Tétouan au début des années 1990 a été remis aux éléments du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) la semaine dernière par les autorités belges à l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

Le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat l’a déféré devant le juge d’instruction.

Ce dernier a décidé de le poursuivre en état d’arrestation.

Le prévenu est actuellement en détention préventive à la prison d’El Arjat.

Toujours selon les sources du quotidien, le richissime homme d’affaires et ancien président de la ligue d’athlétisme du Nord signe son retour aux prisons marocaines.




Ceci y avoir séjourné au début des années 2000 dans le cadre d’une grande opération visant les barons de la drogue du Royaume du Maroc.

Interpellé en Espagne en novembre 2000, il passe six ans dans la prison de Tétouan avant d’être libéré en 2006.

Celui qui a fait l’objet de plusieurs notices rouges de plusieurs pays, notamment du Maroc, a été interpellé en Belgique en 2021 suite à plusieurs mandats de recherche le concernant pour trafic international de drogues.

Son extradition au Maroc n’aura lieu qu’un an plus tard, en raison de certaines procédures liées aux conventions bilatérales entre les deux Royaumes, d’autant que le baron de la drogue dispose de la nationalité belge.