Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

AU MAROC, LES AGENCES DE VOYAGE RETROUVENT LE SOURIRE

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.




« Notre activité commence à reprendre des couleurs ces derniers mois. Nous avons entamé les préparatifs pour cette saison estivale à partir de mai dernier, confie à la MAP Mohamed B., gérant d’une agence de voyages située à Casablanca.

Aujourd’hui, en dépit de la hausse des prix, nous constatons un fort engouement à la fois pour les voyages au niveau interne et à l’étranger ».

À l’en croire, les destinations comme la Turquie et l’Égypte sont les plus demandées pour les voyages à l’étranger.

Son agence a organisé quatre départs vers Istanbul pour un séjour de plus d’une semaine, chacun comprenant une trentaine de sièges.

« Pour ce mois d’août, il n’y a plus de disponibilité, puisque tous les sièges programmés ont été vendus. Aussi, les clients réservent d’ores et déjà pour septembre », renchérit ce professionnel.

Résultat: le Maroc a accueilli des millions de touristes étrangers.




Selon Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, 3,4 millions de touristes étrangers ont visité le royaume au cours des six premiers mois de cette année.

Les aéroports du royaume ont enregistré un volume de 7 439 275 passagers, à travers 70 680 vols au premier semestre 2022. Au niveau national, le constat est le même.

Le tourisme interne est de retour.

Ceci, grâce à une succession de mesures prises par les autorités marocaines.

Il s’agit notamment du lancement en janvier du plan d’urgence de 2 milliards de dirhams, de la réouverture des frontières en février et du grand retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) avec l’opération Marhaba.

En tout, plus de 4,5 millions de voyageurs ont choisi le train pour leurs déplacements en juillet dernier, un chiffre en croissance de 30% par rapport à la même période en 2021 et de 20% comparativement à 2019.