Énergies renouvelables: renforcer la coopération internationale, une priorité du Maroc

ÉNERGIES RENOUVELABLES : LE RENFORCEMENT DE LA COOPÉRATION INTERNATIONALE, UNE PRIORITÉ POUR LE ROYAUME DU MAROC

L’Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN) œuvre pour le renforcement de sa coopération dans le domaine des énergies renouvelables. Dans ce sens, elle a récemment signé deux mémorandums d’entente (MoU) avec respectivement l’Institut coréen de recherche énergétique (KIER) et le producteur indien d’électricité et de gaz NTPC.




Le premier mémorandum d’entente (MoU) a été signé le 25 juillet 2022 par Fatima Hamdouch, membre du COMEX (Comité exécutif) de l’Agence marocaine de l’énergie durable et Dr. Jong-Nam Kim, le président de l’Institut coréen de recherche énergétique en présence de hauts représentants de la KOICA, indique un communiqué de l’Agence marocaine de l’énergie durable. Il vise particulièrement à stimuler l’entente dans le domaine de la recherche et du développement des énergies renouvelables.




De même, il servira à promouvoir des solutions innovantes d’énergies propres dans les régions africaines reculées. Le second mémorandum d’entente a été signé par Rachid Bayed, directeur des opérations au sein de l’Agence marocaine de l’énergie durable et Narinder Mohan Gupta, directeur général et directeur du développement international du producteur indien d’électricité et de gaz NTPC à New Delhi le 20 juillet dernier, en marge de la 17ᵉ édition du « CII-Exim Bank Conclave sur le partenariat de Croissance Inde-Afrique ».




Il vise principalement à renforcer les capacités dans le domaine des énergies renouvelables, fait part un communiqué de l’Agence marocaine de l’énergie durable. Créée en 2010, l’Agence marocaine de l’énergie durable est chargée de piloter les énergies renouvelables au Royaume du Maroc. L’Agence marocaine de l’énergie durable contribue, à travers ses projets, à l’objectif national d’atteindre +52 % de part d’énergie renouvelable dans le mix électrique marocain à l’horizon 2030.