Marhaba 2022: hausse des plaintes des MRE à la Fondation Hassan II

MARHABA 2022 : HAUSSE DES PLAINTES DES MAROCAINS RÉSIDANT À L’ÉTRANGER. À LA FONDATION HASSAN II

La Fondation Hassan II, principal organisateur de l’opération Marhaba 2022 a été déjà saisie de 900 plaintes adressées par les Marocains Résidant à l’Étranger (MRE). Un chiffre en hausse par rapport aux éditions précédentes.




Lors d’un point de presse tenu vendredi au siège de la Fondation Hassan II à Rabat, Zakaria El Omari, expert juridique en matière de Marocains Résidant à l’Étranger a livré quelques chiffres clés de l’opération Marhaba 2022, notamment le nombre de plaintes des Marocains Résidant à l’Étranger, en séjour au Royaume du Maroc. Ces plaintes concernent « des doléances et demandes ayant trait à l’administration ou des demandes relatives au suivi du sort des dossiers soumis à la justice ou encore une consultation concernant des procédures à suivre ou des demandes visant à obtenir une consultation juridique », a-t-il précisé.




Pour justifier la hausse des plaintes enregistrées lors de l’édition toujours en cours, l’expert Zakaria El Omari a indiqué plusieurs raisons. « Peut-être que les Marocains Résidant à l’Étranger font-ils confiance à la Fondation Hassan II en tant qu’établissement public créé par feu Hassan II pour aider les Marocains Résidant à l’Étranger à garantir leurs droits et la continuité de la relation fondamentale qui les lie à leur pays. Peut-être aussi que cette hausse résulte de leur arrivée après la période Covid qui ne leur a pas permis de venir au Maroc », a souligné l’expert juridique.




S’agissant du traitement qui est réservé à ces doléances, l’expert juridique en matière de Marocains Résidant à l’Étranger a expliqué que la Fondation Hassan II a joué le rôle de « médiateur », précisant qu’« elle n’a pas d’autorité pour prendre des décisions. Donc elle adresse des correspondances aux parties concernées pour solliciter de trouver un règlement possible. Souvent l’intervention de la Fondation Hassan II est fructueuse et aboutit à un règlement de problèmes afin que les Marocains Résidant à l’Étranger obtiennent leurs droits garantis par la loi. »