Maroc: la justice ne poursuivra pas l’Espagnol qui a délibérément foncé sur l’hôpital de Rabat

MAROC: LA JUSTICE NE POURSUIVRA PAS L’ESPAGNOL QUI A DÉLIBÉRÉMENT FONCÉ SUR L’HÔPITAL DE RABAT

Après avoir pris connaissance de l’expertise médicale psychiatrique ordonnée par le tribunal, la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat a décidé de ne pas poursuivre l’Espagnol qui avait fait irruption aux urgences de l’hôpital Cheikh Zaid à Rabat à bord d’une Dacia blanche.




Circonstance atténuante pour l’Espagnol qui avait foncé sur l’hôpital de Rabat. Se basant sur l’expertise médicale psychiatrique ordonnée par le tribunal, la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Rabat l’a déclaré pénalement irresponsable et a par la même occasion décidé de ne pas le poursuivre pour les actes qu’il a commis, ce qui met fin à ses ennuis judiciaires. L’accusé souffre de troubles psychiatriques. Il était poursuivi pour tentative de meurtre avec préméditation. En attendant son admission à l’hôpital Ar-Razi, spécialisé dans le traitement des maladies mentales et psychiques, il est retourné à la prison d’Al Arjat.




Fin octobre 2021, un Espagnol de 39 ans a fait irruption de manière dangereuse et préméditée dans le service des urgences de l’hôpital Cheikh Zaid à bord d’une voiture, mettant en danger la sécurité du personnel et des patients et causant un profond état de choc aux infirmières et une patiente, indiquait le la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Une infirmière et une patiente ont également subi un profond état de choc suite à cet incident, précisait la même source. Il aurait eu un différend avec l’établissement sur la prise en charge d’un proche et serait « connu du service hospitalier ».