Émoi à Montréal après le meurtre d’un jeune marocain

ÉMOI À MONTRÉAL APRÈS LE MEURTRE D’UN JEUNE MAROCAIN

Achraf Thimoumi, un jeune marocain résidant à Montréal, a été retrouvé mort dans une voiture lundi à Stoneham (Québec). Sa famille et ses amis sont sous le choc depuis l’annonce de son décès.




« C’était vraiment un bon gamin. […] J’ai peur en fait qu’il soit entré dans quelque chose de mauvais qui a malheureusement fini comme ça », a déclaré Thibault Poret, ami d’Achraf Thimoumi et l’un des fondateurs de Wheel Heads Montréal.

Le Marocain avait des comportements étranges ces derniers temps. Il était devenu peu sociable et a supprimé ses publications sur Instagram, ajoute-t-il.

Thibault Poret et les compagnons de vélo d’Achraf Thimoumi vont organiser dans les prochains jours une sortie dans les rues de Montréal pour lui rendre un dernier hommage.

La communauté marocaine et maghrébine de Montréal est également sous le choc depuis l’annonce du décès d’Achraf Thimoumi. « C’est un choc pour nous en tant que membres de la communauté, pour la famille, pour les parents.




On n’arrive pas à expliquer ce qui s’est passé au juste. C’était un jeune garçon timide, tranquille, sans problème. Le gars était toujours souriant.

Et là, on apprend qu’il a été tué », confie à Radio-Canada, Rachid Najahi, journaliste chez Atlas Montréal. Rachid va aider la famille à établir les formalités administratives pour rapatrier le corps d’Achraf au Maroc.

Une collecte de fonds a été initiée pour rassembler le montant nécessaire. Achraf Thimoumi est arrivé à Montréal en 2019 pour commencer des études en soudure à l’Institut de technologie Teccart.

Il a ensuite abandonné cette formation pour s’inscrire en mécanique automobile à l’Institut technique Aviron de Montréal. Une enquête a été ouverte pour élucider son meurtre.