Arrestation du gros baron de la drogue « Tarik le Hollandais »

ARRESTATION DU GROS BARON DE LA DROGUE « TARIK LE HOLLANDAIS »

Les agents du Service maritime de la Garde civile ont intercepté mardi au large des côtes de Sebta un bateau de type « Phantom », immatriculé au Maroc, avec 17 ballots de résine de cannabis pesant 560 kilos. Les deux occupants, connus sous les pseudonymes de « Kubala » et « Paquirri », ont été arrêtés et placés en détention provisoire.




Le bateau transportait la drogue depuis la ville de M’diq et appartient à un certain Tarik dit « Le Hollandais », même si ce dernier a nié le contraire devant les autorités marocaines et soutenu qu’il l’a déjà vendu à « Kubala », un trafiquant de drogue recherché.

Mais aucun acte ne prouve la transaction.

C’est une pratique « courante chez les trafiquants de drogue », ont assuré des sources marocaines à El Pueblo de Ceuta.

Après son arrestation, Tarik « le Hollandais » a été présenté au juge qui a ordonné son placement en détention provisoire pour un crime présumé de trafic de drogue, le bateau étant encore à son nom quand il quittait M’diq, chargé de drogue.




Le bateau est entré dans les eaux espagnoles après une course-poursuite avec la Marine royale marocaine à qui il a réussi à échapper.

Tarik « le Hollandais », baron du trafic de drogue dans la région de Tétouan, est considéré comme le « parrain » de « Kubala » au Maroc.

Il gère ses affaires en complicité avec des agents de l’administration et de la police.

Grâce à son pouvoir et son influence, il a réussi à sortir d’affaire « Kubala », accusé en décembre 2018 d’un trafic de plus d’une tonne de cocaïne.

Le procureur a donné des instructions pour rouvrir l’enquête sur cette dernière affaire dans laquelle « Kubala » serait impliqué.