Il y a 50 ans, des avions de chasse marocains tentaient d’assassiner Hassan II

IL Y A 50 ANS, DES AVIONS DE CHASSE MAROCAINS TENTAIENT D’ASSASSINER HASSAN II

Le 16 août restera une date mémorable pour les Marocains. Il y a 50 ans, trois avions de combat de l’armée de l’air marocaine tentaient d’assassiner le roi Hassan II qui rentrait à Rabat après un voyage officiel en France.




C’était en 1972… Le roi Hassan II était à bord de son Boeing 727 en provenance de la France lorsque trois avions de combat Northrop F-5A de l’armée de l’air marocaine se sont approchés et ont commencé à tirer sur l’avion royal, endommageant deux des trois moteurs de l’appareil et tuant ou blessant plusieurs passagers, rappelle Moncloa, précisant que le Boeing a réussi à atterrir à l’aéroport de Rabat.

Les chasseurs F-5A sont retournés à la base aérienne de Kénitra après l’attaque manquée.

Les putschistes ont eu l’information que l’avion du roi venait d’atterrir en toute sécurité.

C’est ainsi que, selon la version officielle, Hassan II a eu l’idée du message radio qui disait : « Cessez-le-feu ! Le tyran est mort, nous sommes innocents ».




Le monarque s’est ensuite glissé dans une voiture utilitaire Peugeot pour se réfugier à l’ambassade de France, conscient que d’autres avions de chasse F-5A pourraient également attaquer le salon VIP de l’aéroport de Rabat ou le palais principal de Rabat.

Certains des conspirateurs, ayant vu leur plan échouer, ont tenté de fuir à Gibraltar à bord d’un hélicoptère AB-205, mais ils ont été rapidement arrêtés ainsi que d’autres commandants impliqués, puis ont été torturés et abattus devant les caméras de télévision marocaines.

Quant au principal commanditaire, le général Oukfir, il s’est suicidé, selon la version officielle.

Mais tout indique qu’il a été abattu ce 16 août même par le roi Hassan II en personne, selon certaines sources.