Les origines de la météorite martienne « Black Beauty » découverte au Maroc

LES ORIGINES DE LA MÉTÉORITE MARTIENNE « BLACK BEAUTY » DÉCOUVERTE AU ROYAUME DU MAROC

En Australie, une équipe internationale pilotée par l’Université Curtin a réussi à découvrir le site d’éjection de la météorite martienne « Black Beauty » qui a été découverte au Royaume du Maroc en 2011.




L’origine précise du morceau de roche martienne de 320 grammes, « Black Beauty » (ou NWA 7034), un échantillon unique comprenant les fragments de Mars les plus anciens datés à ce jour (4,48 milliards d’années) découvert en 2011 au Royaume du Maroc, près de Bir Anzarane, une oasis du Sahara marocain, est désormais connue.

Une équipe internationale pilotée par l’Université Curtin qui publie ses résultats dans la revue « Nature Communications » a identifié le cratère Karratha, comme son site d’éjection.

C’est ce qu’a fait savoir le magazine mensuel français de vulgarisation scientifique « Sciences et Avenir – La Recherche ».

Pour arriver à cette conclusion, l’équipe internationale de scientifiques pilotée par l’Université Curtin a utilisé deux outils.




Elle a utilisé un algorithme d’intelligence artificielle et le super-ordinateur le plus rapide de l’hémisphère sud, le Pawsey Supercomputing Centre, à Perth (Australie).

En moins de 24 heures, plus de 90 millions de cratères d’impact à la surface de la planète Rouge ont été cartographié.

« Pour la première fois, nous connaissons le contexte géologique du seul échantillon martien de brèche d’impact qui est disponible sur Terre, 10 ans avant que la mission Mars Sample Return de la NASA ne renvoie les échantillons qui ont été prélevés par le rover Perseverance qui explore actuellement le cratère Jezero », se félicite dans un communiqué Anthony Lagain à l’origine de cette enquête.