Pour 5 000 euros, immigration irrégulière « VIP » entre le Maroc et l’Espagne

POUR 5 000 EUROS, IMMIGRATION IRRÉGULIÈRE « VIP » ENTRE LE MAROC ET L’ESPAGNE

Les migrants ont repris leurs moyens habituels de transport pour rejoindre l’Espagne en été : les jet-skis. Depuis mai, une vingtaine de migrants ont été arrêtés, dont le dernier à Almeria dimanche.




Les trafiquants de migrants profitent de cette saison où les plages sont bondées de touristes pour faire leurs affaires.

Le phénomène du transport de migrants par jet-ski n’est pas nouveau, mais il suscite une certaine inquiétude chez les forces de sécurité, car ces engins sont difficiles à arrêter et mettent en danger la sécurité des autres bateaux et des baigneurs.

« Les mafias utilisent les jet-skis depuis longtemps », expliquent au quotidien espagnol La Razón des sources qui sont impliquées dans la lutte contre l’immigration irrégulière et qui alertent sur le flux important de migrants arrivés par jet-skis ces dernières semaines, notamment sur la côte d’Almeria.




Dimanche, trois migrants d’origine maghrébine ont été arrêtés alors qu’ils tentaient de rejoindre les côtes d’Almeria à bord d’un jet-ski.

Le même jour, un autre migrant d’origine marocaine a été arrêté à Algésiras, après une longue course-poursuite en mer. Ces cas s’ajoutent à au moins trois autres enregistrés ces derniers mois.

« Comme ils sont plus rapides, ceux qui en ont les moyens préfèrent cette option plutôt que les kayaks », soulignent les mêmes sources, ajoutant que les migrants paient 5 000 euros pour embarquer sur les jet-skis contre 1 000 ou 2 000 euros pour monter à bord des kayaks.