L’usure des pneus arrière, autre défaut de la Citroën AMI fabriquée au Maroc

L’USURE DES PNEUS ARRIÈRE, UN AUTRE DÉFAUT DE LA CITROËN AMI FABRIQUÉE AU MAROC

Un autre défaut de la Citroën AMI qui est fabriquée à Kénitra, au Royaume du Maroc, aurait été découvert. Il s’agit de l’usure de ses pneus arrière.




Après avoir corrigé les différents défauts de la Citroën Ami, un autre a été découvert : une usure anormale des pneus arrière au niveau de la bande de roulement intérieure (au bout de 3 à 4 000 kilomètres pour certains propriétaires).

Peuvent présenter ce défaut tous les modèles qui ont été produits jusqu’au 30 mai 2022.

Selon le constructeur automobile français, ce défaut est lié à une perte des valeurs de la géométrie du train arrière.

« Si la profondeur du témoin d’usure est inférieure ou égale à 6 millimètres, les pneus doivent être remplacés et la géométrie rectifiée », fait savoir L’Argus.

Il revient donc aux ateliers d’intercaler des rondelles entre le bras de suspension et le moyeu arrière.

À savoir que le constructeur automobile français Citroën avait lancé une « campagne de modernisation » de son quadricycle Ami fabriqué au Maroc, afin de corriger différents défauts.

Les défauts étaient de plusieurs ordres: l’étanchéité, la fermeture des portes, le moteur d’essuie-glaces, le système électrique et la batterie, le soubassement, le système de freinage et le capteur de frein à main.