Dégradation des relations entre l’Arabie saoudite et l’Algérie à cause du Maroc

DÉGRADATION DES RELATIONS ENTRE L’ARABIE SAOUDITE ET L’ALGÉRIE À CAUSE DU ROYAUME DU MAROC

Les relations entre l’Arabie saoudite et l’Algérie se sont dégradées à cause de l’attitude d’Alger envers le roi Mohammed VI et le Royaume du Maroc.




L’Arabie saoudite aura beau tenter de résoudre la crise entre le Royaume du Maroc et l’Algérie, Alger reste campé sur ses positions. Malgré les mains tendues du roi Mohammed VI, le voisin de l’Est n’est pas près de se réconcilier avec Rabat. Cette situation agace l’Arabie saoudite qui visiblement prend ses distances avec l’Algérie. Fin juillet, la visite de Mohamed Ben Salamane (MBS), le prince héritier de l’Arabie Saoudite à Alger a été annulée de façon inattendue. Le refus « du régime algérien de normaliser ses relations avec Rabat et son mépris affiché à l’égard des propositions saoudiennes ont fortement déplu et exaspéré le prince héritier Mohamed Ben Salamane.




le prince héritier aurait pris personnellement la décision de boycotter Alger », rapporte Maghreb-Intelligence. Selon certaines sources proches de l’ambassade d’Arabie saoudite à Alger, la volonté du régime algérien de ne pas inviter le roi Mohammed VI au prochain sommet de la ligue arabe, prévu le 1 et 2 novembre prochain à Alger pousse le prince héritier de l’Arabie Saoudite MBS à envisager un boycott de la rencontre. Il se pourrait que le prince saoudien n’envoie qu’un représentant de second rang pour exprimer sa colère à l’égard d’Alger et renforcer la solidarité saoudienne avec le Maroc. Seul le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita est invité par Alger à prendre part au sommet.