Maroc: un film documentaire qui déchiffre les tatouages amazighs

MAROC: UN FILM DOCUMENTAIRE QUI DÉCHIFFRE LES TATOUAGES AMAZIGHS

Le producteur Hussein Hanin a terminé le tournage de son film documentaire «Tagzzayt» dans lequel il tente de déchiffrer les significations et les symboles des tatouages, et creuse l’histoire et l’identité des dessins sur le corps des femmes amazighes.




Le documentaire, réalisé par Mohamed Zeghou, «déconstruit les significations et les symboles des tatouages», indique un communiqué de presse.

La même source rappelle «depuis les années soixante et soixante-dix du siècle dernier, les tatouages ont commencé à disparaître progressivement, et la dernière génération qui porte ces symboles sur le corps est devenue la génération des grands-mères», poursuit-on.

Pour Hussein Hanin, ce documentaire porte «les dernières caractéristiques de la mémoire des tatouages au Maroc à travers les récits chaleureux des grands-mères, une mémoire et une culture qui ont duré des siècles, et qui ont commencé à disparaître avec leur départ».

«Aujourd’hui, de nombreuses femmes amazighes qui portent des tatouages sur le visage travaillent dur pour les enlever.




Elles travaillent dur pour les enlever car elles les considèrent comme un signe qui déforme leurs visages et ne les embellit plus comme avant, après que les femmes en aient pris conscience», ajoute-t-il.

Le producteur rappelle que «l’interdiction de cette habitude par l’islam a poussé beaucoup d’entre elles à les retirer avec du laser alors que celles qui n’en ont pas les moyens continuent de vivre avec jusqu’à ce que leurs corps tatoués meurent, témoins d’une coutume qui est devenue une chose du passé».

Le film documentaire réalisé par Mohamed Zeghou a été tourné dans différentes régions, et le voyage est parti des tribus des Ait Sgrochen, en passant par Khemisset, par Tiflet, par Khénifra, par Al Hoceïma, par Tinghir, par Château Mgouna, puis par Taroudant, conclut le communiqué.