Comment la France et l’Espagne se sont partagées le Maroc

COMMENT LA FRANCE ET L’ESPAGNE SE SONT PARTAGÉES LE ROYAUME DU MAROC

La France et l’Espagne ont profité d’un moment de faiblesse du Royaume du Maroc, alors dirigé par Moulay Abdelaziz, successeur de Moulay Hassan mort en 1894, pour établir leur domination coloniale sur le Royaume du Maroc.




En 1902, la France et l’Espagne partageaient leur domination au Maroc, notamment dans les régions du nord dont Fès et Taza.

En 1904, les deux pays ont conclu un accord secret pour renoncer à Fès et Taza et leur futur protectorat a été réduit au Rif et Jbala.

En 1906, s’est tenue la Conférence d’Algésiras au cours de laquelle l’accord européen a été conclu pour respecter la souveraineté du monarque et l’intégrité territoriale du Maroc.

En 1907, les forces armées franco-espagnoles ont envahi Casablanca après l’assassinat, par des Marocains, d’ouvriers français travaillant dans les usines du port de la ville.

Ces événements ont accéléré la politique expansionniste française. Dépassé par les mouvements de protestation généralisés dans le royaume, le monarque a sollicité l’aide de la France pour rétablir et maintenir l’ordre public.

C’est ainsi que de nouvelles troupes françaises ont débarqué à Fès le 21 mai 1911, rappelle El Debate. Les Espagnols ne voyaient pas d’un bon œil cette expansion française au Maroc.




Ils ont occupé Larache en juin 1911. Ayant déjà un pied dans la région frontalière avec Melilla, ils ont également établi un poste stratégique à Sebta, à 14 kilomètres de Tétouan.

Ces opérations de l’Espagne et de la France ont éveillé les soupçons de l’Allemagne qui menaçait d’envahir aussi le Maroc pour défendre les intérêts de ses entreprises installées dans le royaume.

Après de longs pourparlers, la France a cédé plus de territoire au Congo pour que l’Allemagne se retire du Maroc, ce qui lui a permis de faire pression sur le monarque afin qu’il se rende.

Comme en Tunisie, la France a exigé l’établissement de deux protectorats, l’un pour elle et l’autre pour l’Espagne.

Le protectorat a été finalement reconnu le 30 mars 1912 et en avril, la France a nommé le général Lyautey au Maroc.

Le monarque abdiqua en juillet et en novembre de la même année, l’Espagne et la France ont signé un accord pour délimiter la zone revenant à l’Espagne.