La France, médiatrice dans la crise entre le Maroc, l’Algérie et l’Espagne ?

LA FRANCE, MÉDIATRICE DANS LA CRISE ENTRE LE MAROC, L’ALGÉRIE ET L’ESPAGNE ?

La France semble bien disposée à jouer un rôle de médiateur dans la crise entre l’Algérie, le Maroc et l’Espagne. Le président français Emmanuel Macron est attendu à Alger le 25 août.




La France veut-elle réconcilier l’Algérie avec le Maroc et l’Espagne ? La prochaine visite annoncée du président français en Algérie pourrait servir à cet effet.

Emmanuel Macron se rendra à Alger le 25 août prochain. Une information confirmée par Patrick Durel, conseiller Afrique du Nord et Moyen-Orient du chef de l’État français.

Au menu de cette visite, une série d’importants dossiers régionaux (notamment les tensions politiques avec l’Espagne et le Maroc concernant le dossier du Sahara Occidental) avec les dirigeants algériens.

Selon certaines sources, Emmanuel Macron proposera aux hauts responsables algériens l’organisation d’un « mini-sommet » à Paris ou dans une autre ville française, afin de dégeler la crise entre l’Algérie, le Maroc et l’Espagne à cause de la question du Sahara occidental.




Il sera question de discuter des solutions dont leur mise en œuvre permettra de réconcilier Alger avec Rabat et Madrid. D’ores et déjà, plusieurs cercles du régime algérien la médiation française saluent la démarche française.

Selon bon nombre dirigeants à Alger, des pourparlers avec Madrid pour « dépasser les malentendus et arracher des compromis favorables aux intérêts de l’Algérie » s’avèrent « nécessaires ».

Mais les mêmes dirigeants voient d’un mauvais œil l’invitation du Maroc à cet éventuel « mini-sommet ».

Jusqu’à maintenant, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a refusé toute médiation en vue de régler la crise diplomatique entre son pays et le Maroc. La mission pourrait s’avérer difficile pour le président français.