Maroc: vers la fin du pain à 1,20 dirham ?

MAROC: VERS LA FIN DU PAIN À 1,20 DIRHAM ?

La Fédération Nationale de la Boulangerie et Pâtisserie du Maroc n’exclut pas une possible augmentation du prix du pain, selon Nourredine Lafif, président de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Royaume du Maroc. Toutefois, une mesure aussi importante dépend du dialogue que les boulangers appellent de leurs vœux avec le gouvernement.




Les boulangers marocains menacent d’augmenter le prix du pain si le gouvernement ne se décide pas à leur octroyer une subvention.

C’est ce qu’a déclaré Nourredine Lafif, le président de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Royaume du Maroc.

Dans une déclaration, Nourredine Lafif a souligné que le coût de production a beaucoup augmenté, affirmant que le gouvernement ne subventionne pas directement le prix du pain.

« Nous attendons avec impatience un dialogue avec le gouvernement pour discuter des mesures susceptibles de soutenir notre secteur », explique le président de la Fédération nationale de la boulangerie et pâtisserie du Royaume du Maroc en ajoutant que les boulangers ne sont plus attachés au prix de référence de 1,20 dirhams.

Pourtant, sur la question, le ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le Parlement, et Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, avait souligné le 10 février 2022, que l’Exécutif dépensait 50 millions de dirhams chaque mois pour maintenir le prix du pain à son niveau actuel.