Sahara marocain: prisme à travers lequel le Maroc évalue les amitiés et les partenariats

ROI MOHAMMED VI: LE DOSSIER DU SAHARA EST LE PRISME À TRAVERS LEQUEL LE MAROC ÉVALUE LES AMITIÉS ET LES PARTENARIATS

Le dossier du Sahara est le prisme à travers lequel le Maroc considère son environnement international. C’est aussi clairement et simplement l’aune qui mesure la sincérité des amitiés et l’efficacité des partenariats qu’il établit, a indiqué le Roi Mohammed VI.




Dans un discours à la Nation à à l’occasion à l’occasion du 69è anniversaire de la révolution du Roi et du peuple, le Souverain a invité « certains pays comptant parmi nos partenaires, traditionnels ou nouveaux, dont les positions sur l’affaire du Sahara sont ambiguës, Nous attendons qu’ils clarifient et revoient le fond de leur positionnement, d’une manière qui ne prête à aucune équivoque ».

Rappelant que le Maroc a réalisé de grandes percées aux niveaux régional et international qui, toutes, ont été favorables à la position juste et légitime du Royaume sur la marocanité du Sahara, le Roi Mohammed VI a soutenu que de « nombreux pays influents, respectueux de la pleine souveraineté du Maroc sur ses territoires, ont manifesté leur réceptivité et leur soutien à l’Initiative d’autonomie, considérée comme la seule voie possible pour le règlement de ce conflit régional artificiel ».




Il a en ce sens souligné que la position des Etats-Unis d’Amérique qui, nonobstant le changement d’administration ou l’évolution de la conjoncture, « est restée constante, cet accueil favorable est désormais incontournable ».

L’appui responsable exprimé par le voisin espagnol, qui connait bien l’origine et la véritable nature de ce conflit, à l’égard de l’Initiative d’autonomie a également été une avancée d’une grande importance, à la faveur d’un partenariat hispano-marocain multidimensionnel, « que nulle contingence régionale, nul développement politique interne ne peuvent désormais affecter, a ajouté le Roi Mohammed VI, qui a en outre relevé le positionnement constructif à l’égard de l’Initiative d’autonomie, affiché par certains pays européens comme l’Allemagne, la Hollande, le Portugal, la Serbie, la Hongrie, Chypre et la Roumanie.




Cette posture, a fait observer le Souverain, « contribuera à poser un nouveau jalon dans les relations de confiance avec ces nations amies, à renforcer le partenariat de qualité qui les lie à notre pays ».

Parallèlement à ce soutien, a poursuivi le Roi, une trentaine de pays ont ouvert des consulats dans les Provinces du Sud, marquant ainsi leur appui clair et net à l’intégrité territoriale du Royaume et à la Marocanité du Sahara.

« Nous saisissons cette occasion pour réitérer l’expression de Notre considération à Nos Frères les Rois, Emirs et Présidents des pays arabes frères, notamment la Jordanie, le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis, Djibouti et les Comores, qui ont ouvert des consulats à Laâyoune et à Dakhla », a-t-il dit.

Le Souverain a tenu à remercier « le reste des Etats arabes qui ont constamment affirmé leur soutien à la Marocanité du Sahara.




Le Souverain a tenu à remercier tout particulièrement les pays du Conseil de Coopération du Golfe, l’Egypte et le Yémen ».

S’agissant du continent africain, le Roi Mohammed VI a mis en relief les positions de « nos frères d’Afrique » qui sont un « réel sujet de fierté », puisqu’environ 40% des États africains, relevant de cinq groupements régionaux, ont ouvert des consulats dans la ville de Laâyoune et la ville de Dakhla.

Cette dynamique, a encore relevé le Roi Mohammed VI, concerne aussi les pays d’Amérique latine et des Caraïbes dont un grand nombre ont ouvert des consulats dans le Sahara marocain alors que d’autres ont décidé d’étendre leur domaine de compétence consulaire aux Provinces Sud du Royaume du Maroc.