Découverte d’un ptérosaure azhdarchidae au Maroc

DÉCOUVERTE D’UN GRAND PTÉROSAURE AZHDARCHIDAE AU ROYAUME DU MAROC

Au Royaume du Maroc, des chercheurs ont découvert un grand ptérosaure azhdarchidaé, près de Khouribga dans les dépôts phosphatés bassin d’Oulad Abdoun, datés du Maastrichtien supérieur (environ entre 66 millions d’années et 70 millions d’années).




Les restes fossiles de Phosphatodraco, un reptile volant appartenant à la famille des azhdarchidés ont été trouvés au Maroc. Ces restes sont composés de cinq vertèbres cervicales proches les unes des autres mais pas en connexion anatomique, fait savoir le site Lyell Collection. On note une ressemblance frappante avec les vertèbres des azhdarchidés Quetzalcoatlus et Azhdarcho par leur allongement, la présence d’épines neurales vestigiales, de tubercules prézygapophysaires, d’une paire de sulci (sillons) ventraux près des prézygapophyses et l’absence de foramina (trous) pneumatiques sur les surfaces latérales du corps des vertèbres.




D’après les recherches menées par le paléontologue, spécialiste de dinosaures Xabier Pereda Suberbiola et ses collègues en 2003, une seule espèce est rattachée au genre. Il s’agit de phosphatodraco mauritanicus. Celui-ci est reconnu par sa très longue vertèbre cervicale n°8, portant une épine neurale proéminente située très en arrière. « En se basant sur des comparaisons avec les vertèbres d’autres azhdarchidés, l’envergure des ailes de Phosphatodraco est estimée à près de 5 mètres », précise le site anglophone Lyell Collection, ajoutant que c’est le premier azhdarchidé découvert dans le Crétacé supérieur d’Afrique du Nord.