La Chine s’intéresse à la 2ème ligne du TGV marocain, Casablanca-Agadir

LA CHINE S’INTÉRESSE À LA DEUXIÈME LIGNE DU TGV MAROCAIN, AL BORAQ

La Chine manifeste un intérêt pour la construction de la deuxième ligne du train à grande vitesse marocain, Al Boraq, qui reliera Casablanca et Agadir.




« La Chine veut renforcer ses relations avec Rabat. On sait que le Maroc se tourne davantage vers l’Occident et l’Europe, mais avec la montée en puissance de la Chine, nous tendons la main pour aider le royaume, notamment dans le domaine des infrastructures où nous nous sommes beaucoup développés », a déclaré Li Changlin, ambassadeur de la République populaire de Chine au Royaume du Maroc.

L’aspiration de son pays, a déclaré Li Changlin, est de construire la deuxième ligne du train à grande vitesse marocain, Al Boraq, qui reliera les villes de Casablanca et d’Agadir.

« Nous aspirons principalement à la construction de la deuxième ligne TGV », a dévoilé le diplomate chinois, ajoutant que « l’expérience chinoise dans le domaine de l’infrastructure est mondialement reconnue ».

Et l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Royaume du Maroc de conclure: « la Chine essaie de rattraper son retard au Royaume du Maroc, et va travailler à diversifier ses partenariats avec Rabat, et il y a un certain nombre de choses qui peuvent être faites avec nos amis marocains. »