Sahara marocain: le roi Mohammed VI critique la position de la France

SAHARA MAROCAIN: LE ROI MOHAMMED VI CRITIQUE LA POSITION DE LA FRANCE

Dans son discours qu’il prononcé à l’occasion de la fête de la Révolution du Roi et du Peuple, le Roi du Royaume du Maroc, Mohammed VI, a évoqué la question du Sahara marocain, demandant à ses « partenaires traditionnels » de clarifier leur position sur ce sujet sensible pour le Maroc, allusion faite à la France (et à la Mauritanie).




Le Roi Mohammed VI a appelé ses « partenaires traditionnels ou les nouveaux dont les positions sur la question du Sahara sont ambiguës, à clarifier et à revoir leur position ».

Selon certains médias, le message est adressé particulièrement à la France et intervient à quelques jours de la visite d’Emmanuel Macron en Algérie prévue le 25 août.

Le monarque marocain est conscient des progrès réalisés sur cette question, après la reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur le Sahara, puis celle de l’Allemagne et de l’Espagne.

« Nous apprécions la position claire et responsable de l’Espagne, notre voisin, qui connaît bien l’origine et la réalité de ce différend », a-t-il déclaré.




Le Roi Mohammed VI a aussi salué l’ouverture de consulats à Laâyoune et Dakhla par trente pays dont des pays arabes tels que la Jordanie, les Émirats arabes unis, Bahreïn, Djibouti et les Comores.

Cette « dynamique » a également touché 40% des pays africains, ainsi que les pays d’Amérique latine et des Caraïbes, a-t-il souligné.

Le groupe séparatiste armé qui se fait appeler « Polisario » a condamné ce discours du monarque marocain, rappelant que l’Espagne reste la puissance administrante du Sahara et qu’elle a violé le droit international en soutenant le plan marocain d’autonomie du Sahara.

« Le Sahara reste un territoire non autonome […] tant que le peuple sahraoui ne s’est pas exprimé par référendum », a-t-il indiqué dans un communiqué.