La France pleure Sophie Hamada, tuée par des chiens errants au Maroc

LA FRANCE PLEURE SOPHIE HAMADA, TUÉE PAR DES CHIENS ERRANTS À DAKHLA, AU ROYAUME DU MAROC

Les messages de tristesse et d’hommage se multiplient après la disparition accidentelle de Sophie Hamada, jeune professeure des universités-praticien hospitalier à l’Hôpital européen Georges-Pompidou, survenue le 18 août au Royaume du Maroc. Elle avait 44 ans.




« Nous avons l’infinie tristesse de vous annoncer le décès accidentel de la Pr Sophie Hamada, notre collègue, notre amie. C’était une lumière. Notre chagrin est immense. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches et à tous ceux qui l’ont connue et aimée », tweete le service de réanimation de l’Hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) le 19 août.

La défunte est décrite comme une professeure des universités-praticien hospitalier impliquée, responsable des soins critiques au sein de l’Hôpital européen George Pompidou, mais aussi en tant qu’enseignante, avec toujours en tête la recherche pour une meilleure prise en charge du patient.

Elle était cofondatrice et présidente de l’observatoire de traumatologie français, Traumabase.

Experte internationalement reconnue en traumatologie, Sophie Hamada avait publié de nombreux articles sur le sujet.




Elle était membre de la Société française d’Anesthésie-Réanimation (SFAR) et de son comité Anesthésie-Réanimation pour Chirurgie Urgente, Urgences vitales et Traumatologie Grave (ACUTE), membre de l’European Society of Intensive Care Medicine (ESICM) et vice-présidente de son comité « Trauma and Emergency Medicine ».

Après son décès, les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux.

« Pensées très émues pour la famille et les proches du Pr Sophie Hamada et plein de soutien aux formidables équipes de @HopitalPompidou et de @APHP », écrit Cédric Arcos, conseiller santé de la première ministre Élisabeth Borne.

D’autres médecins saluent la mémoire d’une « anesthésiste réanimatrice exemplaire et un sourire fabuleux ! »

« Nous pensons à tous les collègues qui ont eu la chance de travailler avec toi, de partager tes nombreux succès @SFAR_ORG @SFARJeunes et bien sûr à ta famille ».




« Sincères condoléances à tous ses proches et toute l’équipe. Elle était profondément aimée et estimée de toutes et tous. Nous sommes bouleversés par cette tragédie. Il n’est pas de mot suffisamment fort pour décrire le choc qu’a été l’annonce de son décès. Une consœur aussi pétillante dans la vie, que brillante professionnellement. Quelle tristesse. »

« Immensément triste de dire adieu à Sophie : un modèle, un mentor, ma directrice de mémoire, ma cheffe… elle va tellement manquer à toute l’anesthésie réanimation française, et à moi. »

Sophie Hamada est décédée au Maroc après une attaque de chiens errants à El Argoub, dans la région de Dakhla, la semaine dernière.

Elle séjournait dans un établissement hôtelier et a été attaquée par une meute de chiens errants lors d’une promenade.

Elle a succombé peu après à ses blessures.