Le gouvernement engagé à mettre en œuvre les Hautes orientations royales

LE GOUVERNEMENT PLEINEMENT ENGAGÉ POUR LA MISE EN ŒUVRE DES HAUTES ORIENTATIONS ROYALES “AVEC FERMETÉ ET RESPONSABILITÉ” (AZIZ AKHANNOUCH)

Le gouvernement a affirmé être pleinement engagé pour la mise en œuvre, “avec le plus haut niveau de fermeté et de responsabilité”, des Hautes orientations contenues dans les discours adressés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Nation à l’occasion du 23ème anniversaire de la fête du Trône et du 69ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple.




S’exprimant au début des travaux du Conseil de gouvernement réuni jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a vivement salué le contenu des deux discours royaux, exhortant les membres de son cabinet à “l’abnégation et la mobilisation, chacun depuis son poste et selon ses responsabilités, pour la mise en œuvre correcte des orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et à faire preuve d’un sens élevé d’optimisme, d’ambition et de volontarisme, tel que prôné par le Souverain, en vue de contribuer à l’édification du Maroc du progrès et de la dignité”.

En ce qui concerne la première cause nationale, l’Exécutif se félicite des acquis engrangés par le Maroc sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, lesquels ont conforté la position juste et légitime du Royaume concernant la marocanité du Sahara, de même qu’il salue les positions fermes du Souverain à l’égard des différents partenaires, au service de l’intégrité territoriale du Royaume, a indiqué le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch.




“Le gouvernement se félicite aussi de la cohésion du front interne et appelle à poursuivre la mobilisation et à resserrer les rangs pour contrecarrer les manœuvres des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume”, a-t-il ajouté.

Sur un autre volet, le Chef du gouvernement a salué la détermination de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à promouvoir la condition de la femme et à favoriser son émancipation de manière à ce qu’elle puisse occuper la place qui lui échoit. “La promulgation de la Moudawana en 2004 a certes marqué un tournant historique et révolution sociale tout en douceur qui a été plébiscitée par toutes les composantes de la société.

Toutefois, la mise en œuvre de certaines de ses dispositions a révélé un certain nombre de lacunes, d’où l’impératif de se consacrer au perfectionnement de ce texte dans le droit fil de l’attention portée à la famille en général et à la situation de la femme et de l’enfance tout particulièrement, et dans le respect du cadre référentiel défini par Amir Al-Mouminine, qui tire ses fondements des finalités de la Chariâa et de l”Ijtihad” modéré”, a noté le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch.




En application des Hautes orientations royales, a-t-il poursuivi, le gouvernement procédera à la généralisation des tribunaux de la famille à l’échelle nationale en les dotant des ressources humaines qualifiées et des moyens matériels nécessaires à leur bon fonctionnement.

S’agissant de la généralisation de la protection sociale selon le calendrier établi, point sur lequel Sa Majesté le Roi Mohammed VI a mis l’accent, le Chef du gouvernement a affirmé que son cabinet, engagé pour le parachèvement de ce chantier royal, s’est fixé comme objectif de faire bénéficier tous les Marocains de l’assurance maladie obligatoire (AMO) d’ici la fin de l’année, notamment les ouvriers non salariés et les personnes bénéficiaires du RAMED (le Régime d’Assistance Médicale ).

La loi n°65.00 sera amendée en tant que code de la couverture médicale de base et réglera les conséquences juridiques de l’inclusion des bénéficiaires du Régime d’Assistance Médicale , a précisé le Chef du gouvernement, ajoutant qu’elle sera renvoyée au parlement dans les meilleurs délais.




Il a souligné que le gouvernement s’attèlera, parallèlement, à la mise à niveau du système de santé, notant à cet égard qu’après l’approbation par le Conseil des ministres, tenu le 13 juillet 2022 du projet de loi-cadre n°06.22 relatif au système national de santé et sa soumission au Parlement, le gouvernement œuvrera dans les prochaines semaines à renvoyer tous les projets de lois et décrets d’application y afférents, dans le cadre d’une vision globale devant couvrir toutes les composantes de la réforme du chantier du secteur de la santé au Royaume du Maroc.

Conformément à l’agenda royal pour la généralisation de la protection sociale, le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch a indiqué que le gouvernement élabore, cette année, divers mécanismes pour généraliser progressivement les allocations familiales, à partir de fin 2023 et sur la base du Registre social unifié, considéré comme le moyen le plus efficace pour cibler les familles vulnérables et nécessiteuses.

Dans l’objectif d’attirer les investissements, de stimuler les exportations et de promouvoir le produit national, le Chef du gouvernement a affirmé que l’exécutif est déterminé à accélérer l’élaboration des mesures d’opérationnalisation de la nouvelle charte de l’investissement.




Il a expliqué qu’après l’approbation par le Conseil des ministres du projet de loi -cadre de la nouvelle charte de l’investissement, qui a été transmis au Parlement, le gouvernement procèdera à l’élaboration de trois décrets d’application relatifs aux dispositifs d’accompagnement qui seront présentés au Conseil de gouvernement dès la promulgation de la loi-cadre précitée.

Le gouvernement poursuit ses efforts pour améliorer l’attractivité de l’économie nationale à travers la réforme de l’administration, la simplification des procédures, la poursuite de la mise en œuvre du chantier de décentralisation administrative, le renforcement de l’efficacité des centres régionaux d’investissement et la consolidation de la stabilité fiscale, ainsi que l’amélioration du système de marchés publics et des délais d’exécution, a-t-il soutenu.

D’autre part, le Chef du gouvernement a réitéré l’appel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI visant à accorder plus d’attention aux membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger, afin de consolider leur lien avec la patrie, à travers des politiques publiques qui tiennent compte de leurs spécificités.




Il a souligné que le gouvernement s’emploiera à élaborer des propositions, à matérialiser des mesures pour accompagner les compétences marocaines à l’étranger, en soutenant leurs initiatives et projets et en facilitant leurs investissements conformément au contenu de la nouvelle charte de l’investissement.

S’agissant de la rentrée scolaire pour la saison 2022-2023, le Chef du gouvernement a indiqué qu’il sera procédé à la mise en œuvre des procédures liées à la feuille de route du programme “une école de qualité pour tous”, conformément aux propositions des consultations élargies lancées depuis mai dernier autour de ce grand chantier réformiste, ayant permis d’atteindre un consensus sur un ensemble d’axes fondamentaux pour son opérationnalisation.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch a souligné que les prix des manuels scolaires ne subiront pas de hausse, faisant savoir que le gouvernement a alloué un soutien financier de 105 millions de dirhams aux éditeurs pour les compenser des coûts élevés du papier et de l’impression.