Nasser Bourita: «l’Algérie refuse les résolutions du Conseil de sécurité sur le Sahara»

NASSER BOURITA : «C’EST L’ALGÉRIE QUI REFUSE LES RÉSOLUTIONS DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE SAHARA»

Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères a réitéré la pleine adhésion du Royaume du Maroc à une solution de la question du Sahara occidental dans «le cadre des résolutions des Nations unies» et son «appui aux efforts de Staffan de Mistura», l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies pour le Sahara occidental.




Le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita a précisé, lors d’un point presse qui a été animé conjointement avec son homologue allemande Annalena Baerbock, que le soutien de Rabat aux initiatives de l’Organisation des Nations unies «n’est pas incompatible avec le plan marocain d’autonomie», qui a été présenté en 2007.

Le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a souligné que le Royaume du Maroc accepte les résolutions de l’instance exécutive de l’Organisation des Nations unies sur la question du Sahara.

«En revanche, l’Algérie les refuse. En témoigne son rejet de la résolution 2602», qui a été adoptée le 29 octobre 2021, a-t-il expliqué.




Au lendemain de son approbation par les Quinze, le ministère algérien des Affaires étrangères avait dénoncé, dans un communiqué, «l’approche fondamentalement déséquilibrée consacrée par ce texte qui manque cruellement de responsabilité et de lucidité du fait du forcing malencontreux de certains des membres influents dudit Conseil.»

Et de conclure en annonçant que «l’Algérie, ne soutiendra pas cette résolution partiale».

Pour rappel, Alger avait usé du même lexique pour rejeter la résolution 2494 du Conseil de sécurité, qui a été votée en octobre 2019.