Des athlètes marocains s’exilent aux États-Unis

DES ATHLÈTES MAROCAINS S’EXILENT AUX ÉTATS-UNIS

Des athlètes marocains ont choisi d’émigrer aux États-Unis en raison de différends avec l’ancienne direction technique de la Fédération royale marocaine d’athlétisme (FRMA).




La difficile collaboration avec l’ancienne direction technique de la Fédération royale marocaine d’athlétisme a poussé un bon nombre de ces athlètes marocains à s’exiler aux États-Unis où certains ont continué leurs entraînements pour améliorer leurs performances et d’autres ont préféré s’inscrire à des cours pour devenir entraîneur, rapporte le quotidien arabophone Assabah.

Les coureurs marocains en question ont beaucoup souffert de cette situation qui ne leur permettait pas, ou du moins réduisait leur chance, de participer aux compétitions internationales et continentales.

Ils ont même essayé d’y trouver une solution viable en saisissant le bureau directeur de la Fédération pour demander de continuer à travailler avec leurs entraîneurs initiaux plutôt qu’avec la direction technique.




Sans succès. D’où leur départ vers les États-Unis.

Ce phénomène est récurrent dans l’athlétisme et constitue un frein au développement de cette discipline au plan national depuis des années.

La pratique a pourtant montré ses limites, d’autant que les athlètes qui sont encadrés par la direction technique arrivent difficilement à se qualifier aux compétitions internationales tandis que ceux qui sont restés avec leurs entraîneurs réalisent de bonnes performances.

Par ailleurs, la Fédération royale marocaine d’athlétisme ne dispose pas de moyens suffisants pour mettre un entraîneur à la disposition de chaque athlète membre de l’équipe nationale, souligne la même source, estimant que cette affaire doit faire l’objet d’une enquête.